couv_21

 

Un livre qui m'a profondément émue d'autant que l'auteur souffrant de dépression s'est jeté d'un immeuble de Brooklin à 32 ans.

A travers ce roman, on se doute  qu'à travers  Graig, il raconte ce qu'il a vécu.

Graig est un enfant heureux jusqu'à l'âge de 15 ans. Peu avant de tomber dans une déprime il entend parler du syndrôme d'Ondine qui est celui de cesser de respirer et qui touche les dépressionnaires.

Graig a décidé qu'il réussirait sa vie, car si l'on ne réussit pas il est bien entendu dans notre sociée que l'on est un raté.

Il passe donc les examens d'entrée d'une école de prépasde New York, Il ne pense qu'à cela et il réussit l'examen d'entrée. Malheureusement, il réalise que dans cette école on leur demande énormément, il a peur de ne pas y arriver. Il n'en dort plus, il n'arrive plus à manger.

Il va voir un thérapeute qui l'envoie chez un psy. Contre sa dépression, il doit prendre un médicament qui l'aidera.

Il se rajoute à cela un problème sentimental car il est amoureux de Nia la copine de son meilleur ami. 

Il ne comprend pas pourquoi il souffre de cette manière. Un soir il décide de se suicider mais avant, il téléphone à SOS suicide qui lui conseille de se rendre dans un hopital pour son bien.

Il se rend donc à l'hopital à deux pas de chez lui pour entrer dans l'unité psychiatrique pour quelques jours. Ses parents et sa petite soeur qui l'entourent beaucoup et qui l'aident comprennent qu'ils veuillent s'isoler quelque temps.

Dans l'unité, Graig va rencontrer des personnages surtout adultes qui ont certains de plus gros problèmes que lui et qui l'accueillent comme un frère. 

Des personnages haut en couleur qui sont tous plus émouvants l'un que l'autre. Durant ces quelques jours, Graig va prendre conscience que son bonheur ne tient pas uniquement à la réussite de sa vie dans le contexte que notre société exige. Il est lui et il veut vivre....

"Plusieurs grappes de mes camarades malades mentaux au regard vitreux--ou, attendez, je crois que la dénomination officielle pour les gens comme nous est en fait :"patients hospitalisés pour recevoir des soins psychiatriques" émergent de leurs chambres, se frottant les yeux, titubant de sommeil, exactement comme s'ils devaient se rendre au travail et n'attendaient que leur première tasse de café pour démarrer la journée"

Un livre touchant, écrit avec humour et tendresse traitant de cette maladie qui gangrène la vie de baucoup d'humains dans notre société. 

Et cet espoir qui entoure Graig est tout simplement magnifique. 

Un livre qui m'a bouleversé pour raisons personnelles, qui m'a surtout aidée à comprendre. 

 

 L'avis d'Antigone, qui m'a donné envie de le lire.