28 février 2009

Henning Mankell Le guerrier solitaire

C'est un bel été qui s'annonce en Suède. Wallander pense déjà au prochain rendez-vous avec Baiba, la femme qu'il aime.
Etant sur place, c'est lui qui se rend chez un fermier qui ne sait comment déloger une jeune fille qui ne désire
pas quitter le champ de colza qu'il possède.
Wallander arrivant sur le lieux ne repère pas tout de suite la jeune fille. Il l'aperçoit et fonce vers elle pour
lui intimer l'ordre de sortir du champ. Lorsqu'il crie qu'il est de la police, la jeune fille prend peur.
Et devant Wallander, elle s'imbibe d'essence et s'immolle. Wallander est bouleversé.
Le lendemain, un meurtre se commet. Un ancien ministre de la justice, est retrouvé assassiné à coup de hache et chose
étrange, il est en partie scalpé.
Wallander débute son enquête toujours aussi bouleversé par le geste de la jeune fille.
Pour ajouter encore plus d'émotion, sa belle-mère lui téléphone car son père devient étrange. A plus de 80 ans, ce dernier
a des moments d'égarement. Souci de plus pour Wallander.
Un deuxième meurtre est commis, toujours à coup de hache et le crâne scalpé...

mankell

Hanning Mankell est pour ma part, l'un des meilleurs écrivains de polars de ces pays du nord.
Son personnage principal Wallander est complètement perdu dans son rôle de policier face à la violence de plus en plus persistante au sein de notre société. Bien souvent, il se demande le pourquoi de son métier et si tout cela sert encore à quelque chose. Un homme bourré de contradictions, un humain tout simplement
.

De plus, à la lecture des romans de Mankell, on ne ressent jamais aucun ennui. Très difficile de s'en détacher.

Posté par winniethepooh à 06:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]