12 octobre 2012

Et l'ange de Reimps grimaça Jean Pierre Alaux

grand-chagall3

En ce 14 juin 1974, la cathédrale de Reims est en fête. C'est jour d'inauguration des nouveaux vitraux dont l'auteur est Marc Chagall.

Séraphin Cantarel s'est battu auprès du ministère de la culture pour l'acceptation de cette oeuvre. Accompagné de son assistant Théo, ils sont heureux de découvrir ces merveilles en compagnie de Chagall lui même.

Bonheur de courte durée, une jeune fille est trouvée inanimée dans un confessional. Il s'avère très vite que c'est un empoisonnement.

Le lendemain, c'est un jeune homme qui est découvert assassiné également mais sur les hauteurs de la Cathédrale, là où personne ne se rend jamais.

Séraphin et Théo vont fureter dans la bourgeoisie de cette ville afin de découvrir le coupable de ces atrocités. La femme de Séraphin les ayant rejoints, est prête à les aider.

Il se passe des choses étranges à l'ombre de la Cathédrale.

ange

Troisième volet de cette série que j'apprécie surtout pour la découverte historique de chaque lieu et le mélange avec la culture.

Une bonne petite série...

Posté par winniethepooh à 05:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


09 octobre 2012

Le mois le plus cruel Louise Penny

penny2

Pâques déboule sur le petit village de Three Pennis. Chacun s'affaire à cacher les oeufs
de Pâques.
Gabri qui tient le bistro a décidé d'organiser une séance de spiritisme car il compte
une médium comme cliente de son gîte.

Séance qui s'avère assez navrante. L'un des participants suggère de réaliser une prochaine séance
dans la maison Hadley, celle qui domine et menace leur petit village, celle où tous les
malheurs se rassemblent. Celle où enfin les morts se manifesteront.

C'est avec une certaine appréhension que les villageois se rendent à cette seconde séance,
sauf quelques réfractaires.

Durant cette nuit mémorable, Madeleine dite Mado meurt de peur.

Gamache est à nouveau appelé dans ce petit village qu'il adore

Il s'avère très vite que Madeleine a été assassinée par un médicament amincissant.
Très dangereux pour les malades cardiaques.

Tout en menant l'enquête, il est attaqué par la presse concernant une affaire vieille
de cinq ans. Il ne sait pas encore que l'amitié peut conduire à la haine.

Ne possédant pas le deuxième volet des aventures de Gamache, je suis passée directement
au troisième qui est en fait la suite logique de Nature Morte.
On découvre de nouveaux habitants tout aussi étonnants que les autres : un ébéniste
à qui les arbres parlent, une nouvelle poétesse également.

On aimerait parcourir les rues de ce village, y déguster un petit pain au fromage de chèvre,
parsemé de roquette, entrer dans la librairie de Myrna, choisir un livre et en discuter
avec Gamache, tout en dévorant une réglisse en forme de pipe.

Le paradis en somme mais tout paradis cache une zone d'ombre...

Posté par winniethepooh à 10:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

25 septembre 2012

Minuit, impasse du Cadran de Claude Izner

claude izner

Un nouveau Claude Izner est toujours une fête dans mes lectures.

Automne 1899, il n'est pas bon de se promener impasse du Cadran, des cadavres y rodent.Leur corps est entouré de drôles d'objets.

De plus, suite au passage de la comète, la fin du monde est annoncée le 13 Novembre.

Victor Legris et Joseph Pignot, libraires de leur état, vont encore se lancer dans une enquête où la mort va les froler.

Leurs femmes ne sont pas dupes mais font semblant de ne pas voir leurs manigances pour se lancer dans cette enquête.

A chaque fois, je suis conquise par cette promenade du Paris d'autrefois. On ne s'ennuie jamais avec Victor et Joseph. De toute façon, ils ont tout le temps la bougeotte.

Dans les rues pavées, vous croiserez des acteurs, des épicières, des peintres, des anciens cochers, et tant d'autres encore à l'ombre de l'affaire Dreyfus qui continue d'exacerber les âmes.

 

 

Posté par winniethepooh à 05:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

19 août 2012

La commissaire n'aime pas les vers Georges Flipo - Villa des quatres vents Jean Failler

failler1

Un clochard qui ressemble à Victor Hugo comme cadavre. Possédant de surcroit une page de vers qui pourraient être attribués à Baudelaire. Pas vraiment la tasse de thé Viviane Lancier, elle qui n'aime que les polars.

Elle doit également supporter l'intellectualisme de son nouveau lieutenant Augustin. Qui disons-le ne manque pas de charme.

Toujours en rupture dans sa tête avec son dernier amour, enrobée de quelques kilos en trop et tentant de suivre un régime, pas toujours à préndre avec des pincettes Lancier.

D'autres morts vont succéder au clochard. Ce sonnet est-il vraiment de Charles B ?

 

Voir l'avis de Cathulu

 

 

 

failer

 

Mary est appelée à nouveau par les grandes instances pour démêler un double meurtre. Un grand PDG assassiné dans un lit de Bretagne en compagnie d'une galante compagnie. Ledit PDG est soupçonné d'espionnage industriel.

C'est le facteur du coin (qui accessoirement est également bibliothécaire et chanteur à l'Eglise) qui a découvert. Il devair remettre un recommandé à la dame gisante.

Marys Lester va croiser une écrivaine, des barbouzes, un tilleul, un motard, un bel homme. des mégots de' cigarette orientale, une pointure 43  etc...

Aidée par ses fidèles coéquipiers, elle dém^lera l'écheveau de cette enquête sans avoir été menacée de perdre la vie. Ouf Mizdu le chat était là...

 

Deux enquêtrices aussi teigneuses l'une que l'autre mais avec un coeur gros comme cela. Des petites enquêtes plaisantes.

J'attends la suite des enquêtes de Viviane lancier.

Quant à Mary Lester c'est une de mes chouchous car toutes ses enquêtes se déroulent en Bretagne.

 

Posté par winniethepooh à 05:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

17 juillet 2012

Le chat qui lisait à l'envers Lilian Jackson Braun

Jim Qwilleran, à la recherche d'un emploi, est engagé par le Daily Fluxion où travaille déjà son ami Arch Riker. A son grand étonnement,on  lui propose la rubrique Arts et Spectacles, domaine qu'il ne connait pas du tout mais quand on est sans emploi, on ne rechigne pas.

Il est chargé d'interviewer un peintre très coté Cal Halapay. Durant l'interview, l'artiste ne parle que de lui. Qwilleran note que les peintures sont toutes des autoportraits de l'artiste.

Découvrant un peu plus ce monde qu'il ne connait pas, il constate que peu de monde aime le critique d'art du journal.

Pourtant lorsque l'occasion se présente, il prend rendez vous chez cet homme détesté qui vit avec un chat. Ce chat lit à l'envers et sait déterminer à quel moment une personne va se présenter à la porte de la maison. De plus, son maitre fin gourmet l'a habitué à la plus suave des nourritures.

le critique lui propose de venir habiter dans un appartement dans la maison, ce que Qwilleran acceptte d'autant plus qu'il est tombé sous le charme de Koko.

Malheureusement, le crime n'est pas loin: un directeur de galerie est poignardé, suivi par un sculpteur et le critique d'art lui même est assassiné.

Quel drôle de monde que celui de l'art....

51+f+T47DjL

 

Que faire quand la pluie ne cesse de tomber et que le moral tombe en berne ? Retrouver le chat dans ses nombreuses aventures.

Premier roman de la série, où l'on découvre Qwilleran et celui qui va devenir son meilleur compagnon : Koko.

Posté par winniethepooh à 18:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


05 juillet 2012

La Sirène Camilla Lakberg

sirène

 

Trois hommes amis d'enfance, Magnus, Kenneth et Erik reçoivent ces petites enveloppes blanches renfermant un message écrit à l'encre noire.

Ils n'en parlent pas entre eux.

Christian, l'écrivain, dont le premier roman se nomme la Sirène en reçoit également.

Quel est le lien entre tous ces hommes ? Après la découverte du corps de Magnus, l'histoire se met en marche et ne peut plus être arrêtée jusqu'au suicide de Christian.

Quel est ce terrible secret qu'ils portaient en eux ?

Patrik aidé en catimini par Erika, enceinte de jumeaux parviendra à la vérité

Je l'attendais avec impatience, jubilatoire comme d'habitude.

Le seul bémol, la fin assez angoissante du roman. Seul le suivant apaisera notre questionnement.

Méfiez vous, la sirène n'est pas toujours celle que l'on croit....

 

Posté par winniethepooh à 05:26 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

10 juin 2012

Une douce vengeance Elizabeth George

elisabeth

Je dévore la série depuis quelques semaines.

Une douce vengeance est le premier. On y découvre tous les protagonistes que nous suivons livre après livre : Limley, Simon helen et Deborah. Havers apparait mais fugitivement.

Elizabeth George nous bluffe comme à son habitude. Premier roman, donc pas toujours le meilleur. L'enquête est excellente mais les pages qui concernent les sentiments des personnages sont parfois un peu trop importantes.

Ceci dit, l'enquête suit la trace d'un trafic de drogue ainsi que d'un trafic de médicament contre le cancer.

Allez hop au suivant

Posté par winniethepooh à 21:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

23 avril 2012

Une patience d'ange Elizabeth George

ANGE

Comment résister au tandem Linley; l'aristocrate et Havers, la fonçeuse qui n'en fait quà sa tête ?

Mais dans cette enquête, Havers est sur la touche pour Linley. Il n'arrive pas à comprendre son insubordinnation.

Deux cadavres découverts dans la lande anglaise près d'un site historique. La femme a été tuée par un coup à la tête, le jeune homme d'un coup de couteau, visage brûlé.

Linley est appelé par un collègue pensionné à suivre l'enquête car la jeune fille assassinée est la propre fille de cet ancien agent.

Havers est sensée fouiller dans les fichiers de cet ancien agent mais n'en faisant qu'à sa tête, elle enquête à Londres et trouvera la vérité car ne plus travailler avec Linley pas question. Ouf!!

 

Posté par winniethepooh à 05:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

09 avril 2012

Le mystère du sarcophage Elizabeth Peeters

Dans la famille Emerson-Paebody, il y a la mère Amélia, le père Radcliffe, le fils Ramsès et la chatte Bastet.Le point commun, archéologues sur les fouilles d'Egypte non pas de nos jours mais au siècle où tout était encore possible.

saexo

C'est décidé pour leur prochaine expédition, les parents Emerson partent en compagnie de leur fils Ramsès et naturellement de la chatte qui ne quitte jamais le gamin.

Radcliffe promet à Amélia des fouilles dans une pyramide, ce qui la met aux anges. Ce sera sur le site de Dachour

saxeo2

pyramide_noire

Les voilà, tous en partance pour l'Egypte accompagnés de leur valet car petit problème Ramsés est un enfant assez aventurier, il disparait sans prévenir, donc il faut le surveiller.

Au Caire, Radcliffe doit rencontrer les autres archéologues. Sa mission est refusée car déjà prise par un autre archéologue Morgan, un français. La famille devra se contenter de Mazghouna. Ce n'était pas tout à fait le rêve d'Amélia, en fait de pyramide, ce sont des ruines surtout.

pyramides_mazghouna

Avant leur départ vers Mazgounah, Amélia se rend chez un antiquaire car son frère Walter rafolle des papyrus. Quand elle entre dans la boutique, elle aperçoit le marchand  en grande discussion avec un sinistre personnage qui s'enfuit dès qu'il la voit.

Abd-el-Atti le marchand lui prétend n'avoir aucun papyrus mais Ramsès qui fouine partout a découvert dans l'arrière boutique un morceau de papyrus qui provient apparemment d'un manuscrit. Abd-el-Atti a l'air contrarié mais le vend quand même. Il met en garde Amélia et lui donne rendez-vous à minuit après le dernier appel à la prière.

Amélia se rend au rendez-vous accompagné de son mari qui la suit avec réticence. Le corps de l'antiquaire pend à une corde. Apparemment un crime....

Quelle bouffée d'oxygène que de découvrir cette série. Loin des clichés virtuels du notre siècle, on retourne dans le passé sur les pas des archéologues qui fouillaient les pyramides.

La famille Emerson est très attachante et n'a surtout peur de rien. De plus, nous voguons à travers l'histoire des pharaons, ce qui n'est pas négligeable.  Un deuxième tome est déjà dans ma PAL

Posté par winniethepooh à 17:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

13 mars 2012

Intrigue à Venise Adrien Goetz

venise

Pénélope, la bien nommée conservatrice du château de Versailles, est conviée à passé une semaine à Venise pour assister à un colloque sur les gondoles. Sujet combien oh passionnant!

Elle décide d'aller admirer la statue du Verrochio : le Colleone, grâce à cette magnigique statue, elle avait réussi le concoours de conservatrice.

Au pied de la statue, une tête de chat noir avec une tache blanche baignant dans du sang A ses côtés un petit carton.

Sur ce, un écrivain, Achille Novéant, adorant Venise est retrouvé défenestré à la Villa Médicis.

Wandrille, l'amoureux de Pénélope, journaliste de son état, s'intéresse également au Colleone mais plus poussiéreux : une copie à l'ecole des Beaux Arts de Paris. Cet intérêt est dû à la rédaction  future d'un article sur l'écrivain Jacquelin de Craonne, chantre de Venise.

Ils se rendent à la chapelle de l'ecole des Beaux Arts, musée des copies, inconnu du public. Et aux pieds des jambes du cheval, on le donne en mille : une tête de chat noir avec une tache blanche accompagnée d'un petit carton.

 

 

colleoni_statue_venise

Troisième Opus des aventures de Pénélope et Wandrille. De la tapisserie de Bailleux, nous sommes passé au faste de Versailles pour débarquer sur la place Saint Marc dans cette suite épique.

Pour ce troisième volet, mon plaisir a été encore plus grand : on y parle littérature et peinture le tout mélangé à l'histoire de cette ville qui fait rêver.

On découvre, un cercle d' écrivains amoureux de Venise, Romain Gary, un tableau mystérieux de Rembrandt, des palais vénitiens, un certain Carlo, une petite adultère, des chats, un jeune écrivain mais surtout Venise.

Par contre, j'avais oublié à quel point Pénélope est parfois un peu agaçante.

Posté par winniethepooh à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :