03 octobre 2010

Un vénitien anonyme Donna Léon

donna

Quelle chaleur sur Venise! Brunetti aspire aux vacances dans la fraîcheur des montagnes. Le destin en décide autrement.

Derrière les abattoirs, à Mestre, un cadavre est découvert. Le questeur Patta, ayant des problèmes conjugaux, décide que Brunetti se chargera de l'enquête puisqu'ils sont en effectif réduit là-bas.

Brunetti, découvre avec étonnement, la victime ; un homme portant une robe rouge, chaussures rouges également, le visage complètement ravagé par les coups.

Brunetti, doit annoncer à Paula qu'elle devra partir en vacances seule avec les enfants car l'enquête semble un peu compliquée.

Chaque roman de Donna Léon abordant un thème, dans celui-ci les travestis en sont le sujet principal. Travestis qui choquent un peu Brunetti dans sa virilité.

Etonnement, aucun roman de Donna Léon ne me déçoit. Traverser Venise à l'ombre de Brunetti est une joie.

Posté par winniethepooh à 06:26 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


19 août 2010

L'ange aux deux visages Nicola Upson

9782264050014R1Archie Penrose imaginait oublier les enquêtes dans le domaine où il a grandi. Là-bas dans les Cornouailles, non loin du lac de Loe, il va rejoindre son oncle William qui gère la propriété. Ses cousines y seront également. Mais surtout son amie, l'écrivain, Joséphine Tey va l'y rejoindre. Elle désire y trouver l'inspiration pour écrire un nouveau roman policier.

Le malheur est survenu dans la propriété. Harry, ami d'enfance, est mort. Il s'est noyé dans le lac. Seul son cheval Shilling a eu la vie sauve.

La soeur d'Harry, Rowenna est perdue par la mort de ce frère tant aimé. Elle n'imagine pas qu'il puisse s'être suicidé. C'est pourtant la version officielle.

Leur petite soeur, Loveday, qu'ils ont élevée à la place de leur parent, morts dans l'incendie de leur maison, ne peut croire que son frère est mort. Elle sait qu'il reviendra.

Archie et Joséphine vont soulever le passé et de mauvais souvenirs vont resurgir mais quelle famille ne cache t-elle pas d'horribles secrets ? Si horribles qu'il provoque la mort d'un autre homme ?

tey_josephine

L'une des protagonistes de cette histoire policière, Joséphine Tey,  a bel et bien existé. Dans les années trente, elle  a écrit de multiples romans policiers. Elle était également auteur de pièce de théâtre.

Elle mourra a cinquante cinq ans, lèguant sa fortune à une fondation National Trust For England. Fondation qui gère à présent le domaine de Penrose.

PenroseHouse

Domaine de Penrose.

"il avait toujours aimé ce chemin qui menait au rivage sans que l'on perçut jusqu'au dernier moment la présence de la mer. Ce jour là, le passage du silence au fracas incessant de la houle, lui parait aussi soudain et miraculeux que d'habitude et lorsque le cortège sortit du fourreau des arbres, le bruit des vagues leur parvint de façon si brusque qu'on aurait pu croire à un effet sonore déclénché par leur approche. Enfin, on atteignait l'Eglise. Peu de lieux de culte offraient un décor aussi saisissant que l'emplacement précaire de cet édifce par ailleurs modeste, bâti à quelques mètres du bord de la falaise,qui donnaità l'est sur Cap Lizard et à l'ouest sur Land's End,"

Posté par winniethepooh à 05:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 août 2010

L'affaire Poala Donna Leon

commisaire66Guido  Brunetti est inquiet. Paola, son épouse, a décidé de déclarer la guerre a une agence de voyages qui selon elle organise des voyages vers des pays où règne la prostitution enfantine.

Une nuit, Guido est appelé au comissariat. Sa femme a jete une pierre dans la vitre d'une agence. L'agence appartient a un certain Mittri.

Guido étouffe l'affaire mais Paola n'en démord pas. Elle réitère son geste et là Guido ne peut rien empêcher. L'affaire prend une autre proportion.

Son supérieur le questeur Patta lui signifie son congé administratif. Les journalistes le poursuivent.

Jusqu'au jour où Mittri est retrouvé assasiné dans son agance....

Je l'adore Guido Brunetti. Il a cette nonchalance italienne et une manière de prendre la vie à contrepied. Il ne sait même pas comment fonctionne un ordinateur. Erudit, adorant sa femme; il suit son instinct dans chaque affaire à laquelle il est confronté.

Dans ce livre, Donna Leon dénonce le trafic de médicaments vers les pays du tiers monde. Et les ONG en prennent pour leur grade.

Cerise sur le gâteau, les enquêtes de Brunetti passent sur FR3 chaque mardi. La série est fidèle à l'esprit des romans et je me régale...

Commissaire_Brunetti_series_fiche_image

commisaire

Posté par winniethepooh à 05:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 juillet 2010

la Trilogie berlinoise Requiem Allemand Philip Kerr

untitled

1947. Berlin est divisé en quatre zones : française, russe, anglaise et américaine.

Bernie s'est marié entretemps. Affecté à la Kripo puis aux SS, il a désiré intégré la Werchmacht lorsqu'ils à constaté qu'il devrait assassiné des femmes et des enfants. Prisonnier dans un camp russe jusqu'à la fin de la guerre. Il retrouve la ville de Berlin complètement dévastée. Sa femme le trompe avec des GI's afin de pouvoir se nourrir, le marche noir est florissant, les allemands vivant dans une misère noire. Les Russes tentent de contrôler la ville. Il ne fait pas bon être femme dans les rues de Berlin lorsque l'on croise ces soldats communistes...

Bernie est chargé par un médecin de l'est de retrouver la femme de ce dernier. Il pense qu'elle a été enlevée et est passée à l'est.  Il acceptte contre des kilos de charbon.

Sa mission terminée, il est contacté par un général russe. L'ancien collègue de Bernie, Becker, est accusé d'avoir assassiné un soldat américain à Vienne. Il aimerait que Bernie prouve son innocence.

Vienne, ville qui fut à la solde Nazie mais qui tente de se racheter. Bernie va parcourir des chemins aux bifurcations qui partent dans tous les sens. Il va cotoyer des prostituées, des russes, des américains, des anciens nazis. Rien n'est rose à la fin de la guerre. 

La dernière partie de la trilogie, requiem allemand, se déroule essentiellement à Vienne. Si vous avez adorer le film "le troisième homme" vous retrouverez la même ambiance d'après guerre.

Les américains espionnent les russes, les russes espionnent les américains. On dénazifie à tour de bras. Les plus intéressants même s'ils ont été SS et assassins sont récupérés par chacun des camps. Au diable l'honnêteté.

A la fin du roman, l'époque de la guerre froide s'annonce entre les lignes. Les Russes ont la main mise sur Berlin. La suite on la connait...

Posté par winniethepooh à 09:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

05 juillet 2010

la trilogie berlinoise deuxième partie Philip Kerr

untitled

L'Allemagne nazie est toute puissante. Bernie Gunther s'est associé avec un de sans anciens camarades de la Kripo.

Une éditrice, Madame Lange, charge Bernie de découvrir le nom de l'homme qui fait chanter son fils. Ce dernier étant homosexuel a eu une liaison avec un chef de clinique. Le maître chanteur possède les lettres d'amour du fils Lange. L'homosexualité étant passible d'un séjour en camp, il est dans l'intérêt de Madame Lange de contrer l'homme de l'ombre.

Bernie découvre assez rapidement l'auteur du chantage mais il son associé est assassiné.

Convoqué par Heidrich, il est chargé de retrouver l'homme qui assassine de jeunes aryennes. Ne pouvant refuser, Bernie va être embarqué dans une sordide histoire teintée d'antisémitisme.

Cette deuxième partie, la pâle figure, se déroule à l'apogée du nazisme. Hitler rêve déjà d'envahir la France tout en faisant croire qu'il est pacifique. Les garçons sont engagés d'office dans les jeunesses hitlériennes et les filles dans un mouvement similaire. La femme allemande doit être discrète et excellente femme au foyer.

La prostitution n'est plus légalement acceptée mais en fait elle se déroule hypocritement sous le nom de salon de massage. Hitler veut abolir le christianisme, je l'ai appris par ce livre.

Durant le récit, on observe une montée de haine envers les juifs et Bernie observe avec tristesse les atrocités commises durant la nuit de cristal. Les juifs auraient dû être indemnisés par les assurances de la dégradation de leurs magasins etc mais les nazis s'emparèrent de l'argent en compensation de l'assassinat du secrétaire de l'ambasse de Paris.  La suite inutile de vous la raconter.

J'ai enchaîné directement avec la troisième et dernier partie qui se déroule en 1947 après la défaite du nazisme...

Posté par winniethepooh à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


01 juillet 2010

La trilogie berlinoise

untitledEn ce temps de canicule, je suis plongée au coeur de la ville de Berlin dont Hitler est le maître.

La trilogie berlinoise comporte trois parties. La première porte le titre de l'été de cristal. Bernie Gunther principal héros, est détective privé dans cette Allemagne aux mains des nazis. Il a quitté la police berlinoise écoeuré par les purges qui se déroulait envers ses collègues. Berlin se prépare aux jeux olympiques.

Bernie Gunther est insolent, humoristique par ses propos. Il observe la dégradation de l' Allemagne nationale socialiste. N'ayant pas sa langue en poche il sait à quel moment ne pas dépasser la frontière de la vérité.

Durant cette première enquête, il est charge par un grand industriel de découvrir pourquoi sa fille et le gendre ont été assassinés dans un incendie.

Bernie va croiser sur sa route, une actrice de cinéma, la Gestapo, des caids de la pègre et Goering qui va lui adjoindre de débrouiller une disparition. Il va également connaître l'enfer de Dachau pour les besoins de l'enquête.

Outre que l'intrigue policière est bien menée, Philip Kerr nous fait découvrir la réalité de l'Allemagne nazie sous forme de petits détails tel le fait que le Jazz blanc était admis !!!! Lors des discours de Goering, chacun était tenu de l'écouter à domicile, la police pénétrait dans les habitations pour s'en assurer. Les grands pontes nazis se jalousaient tous et ce n'était qu'intrigues afin de prendre le dessus sur l'autre. 

La deuxième partie est déjà entamée; toujours aussi passionnante....

Posté par winniethepooh à 09:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

19 juin 2010

l'Impératrice lève le masque Nicolas Remin

En cet hiver 1862, la splendeur de Venise est bien lointaine. Sous domination autrichienne, les ors de la ville sont de lointains souvenirs. Les palais s'effritent, les nobles ayant besoin d'un revenu,  exercent un métier comme tout simple mortel. Alvise Tron, le Comte Alvise Tron, est commissaire.

Un double crime est découvert sur un bateau qui relie Trieste à Venise. Le Conseiller Hummelhauser est retrouvé, deux balles dans la tête, à côté d'une femme violée, mordue et étranglée.

Tron commence son enquête mais est vite évincé par un militaire Pergen.  C'est une affaire militaire...

Dans la cabine du Conseiller, des enveloppes ont disparu. Il paraitrait qu'elle relatait un attentat concernant l'Impératrice Sissi.

Tron est têtu et décide de suivre l'enquête malgré tout mais non officiellement....

nicolas_remin

Un bon livre policier qui nous permet de comprendre la vie des Vénitiens durant leur annexion à l'Empire Autrichien. Mais le plus original, est l'idée de l'association entre Sissi et le commissaire car l'Impératrice mène également son enquête...Un bon moment de lecture.

Posté par winniethepooh à 06:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

06 juin 2010

Elégie pour Laviolette Pierre Magnan

magnan

Le commissaire Laviolette n'est pas mort. On retrouve son corps criblé de chevrotines. Transporté à l'hôpital, il y a passe quelques mois.

A son retour à Digne, il pense qu'on ne fera plus appel à ses services étant donné que sa retraite sonne dans deux ans mais c'est sans compter sur son supérieur qui l'invite à rejoindre illico la région de Gap, plus précisément La Roque en Champsaur. Un vieillard a succombé durant une nuit d'amour avec sa jeune femme. Les héritiers réfutent l'héritage destiné à cette jeunette. Chose étrange, les doigts du moribond étaient empreints de talc... Il mènera l'enquête en compagnie de son cher ami Chabran.

C'est avec un plaisir sans pareil que j'ai retrouvé notre cher Laviolette.

Au début du roman, Pierre Magnan nous révèle comment lui est venu l'idée de créer ce personnage qui aime tant lire Proust.

Pour ce qui est de l'intrigue, ne vous attendez pas à découvrir une enquête semblable à celle des romans précédents. Pierre Magnan s'attarde plus sur Laviolette, en fait c'est lui le personnage principal. Il est toujours aussi attachant et devient au fil des pages différent. L'enquête n'entre qu'au second degré.

Laviolette a pris une retrait bien méritée. Il garde des chèvres....

Posté par winniethepooh à 06:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

01 juin 2010

Le petit homme de l'Opéra Claude Izner

Pauline Drapier assiste un soir à l'assassinat de Suzanne Arbois. A travers la fenêtre de sa voisine, elle observe une ombre qui étrangle la vieille dame. Elle se cache et entend qu'on jette le corps dans le puits et qu'on y visse le couvercle. Effrayée, elle rentre dans sa roulotte mais ne prévient pas la police.

Pendant ce temps, un petit homme hante les couloirs du Palais Garnier. Il aime observer les jeunes rats. Ils distribuent les invitations et les cadeaux que les hommes offrent aux femmes de cette antre afin d'obtenir leurs grâces d'un soir.

Méprisé, moqué par tous. Il se réjouit lorsque lors du mariage de Maria, un bellâtre de l'Opéra, violoniste, se noie durant la noce durant une pertie de barque.

La grande danseuse russe Olga, tombe lors du ballet Coppelia. Victime à ce qui ressemble à un empoisonnement, pourtant elle n'avait mangé qu'un petit morceau du cochon en pain d'épices....

Victor Legris et son beau frère Joseph vont entrer dans la danse....

izner

Chaque année, j'attends avec impatience les suites des aventures du libraire Victor Legris et de son acolyte Joseph. Ils ont toujours l'art de découvrir ce qu'il ne faut pas.

Ce que j'aime surtout dans les livres de Claude Izner, c'est la découverte de Paris à la fin du 19ième siècle lorsque tout était à découvrir et à construite. Une époque tout à fait différente de la nôtre qui je l'avoue m'ennuie. Amoureuse de l'Histoire, j'y prends un vrai bonheur.

Posté par winniethepooh à 05:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

17 mai 2010

Chaos sur Bruges Pieter Aspe

On lui avait dit au Hollandais, qu'à la Villa, il pourrait rencontrer de jolies filles. Pas vraiment le cas, alors autant noyer son chagrin dans l'alcool. Dans le salon, il assiste trant bien que mal à la conversation entre deux hommes : l'un belge flamand et l'autre un allemand. Son regard brouillé par l'éthylisme, il reconnait l'un des deux...
C'est durant cette même nuit, que l'on retrouve le corps de l'allemand, sur le pavé brugeois, pas encore mort mais cela ne devrait pas tarder.

Van In, est chargé de l'enquête en prime time. 

Peu après, la statue de Guido Guezelle, explose. Un acte de terrorisme ? Le mouvement révolutionnaire wallon renaitrait-il de ses cendres ?

Van In est déchargé de la première enquête mais est sommé de trouver les coupables terroristes s'il en est.

Même bourré de bière, Van In secondé par Versavel et par la belle Hannelore Martens, substitut de son état et également femme amoureuse, trouvera la solution à toutes les énigmes.

bruges

Comment ne pas apprécier ce commissaire, parfois un peut trop porté sur la boisson mais truculent comme les belges savent l'être.

Pieter Aspe aborde le problème récurrent dans notre pays : l'envie des flamands de devenir indépendants etc...etc...Mais m'en moque car ik spreek en ik begrijp nederlands, dus....

C'est Bruges surtout qui m'attire des ces romans. On traverse cette ville magnifique sur les pas de Van In qui nous la fait découvrir avec amour.

Bon, bref, un roman à la belge, surréaliste...

gezelle

P E T I T E M È R E (Moederke, 1891)

Petite mère,
de ton visage
n'ai pu garder
l'image.
Sur cette terre
pas un dessin,
rien de gravé,
de peint.
Pas un portrait,
pas un cliché,
pas une pierre
sculptée,
hormis les traits
empreints en moi
et que tu m'as
laissés.
O que je puisse
toujours garder
inaltérés
ces traits
jusqu'à ma mort
que leur éclat
demeure encore
en moi.

Guido Gezelle

Posté par winniethepooh à 05:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :