03 novembre 2009

Le carré de la vengeance

C'est par le plus grand des hasards, que Versavel et son collègue découvrent le cambriolage de la bijouterie du fils De Groof. En plein centre de Bruges.

A leur grand étonnement, ils constatent en compagnie de la sexy substitut Heléonore, que cambriolage il ne faus plus y penser. Les bijoux ont été plongés dans une substance qui en dissous les différents métaux.

Van In se voit confier l'enquête avec l'ordre de ne pas faire de vague. La famille De Groof est très influente à Bruges.

Une enveloppe contenant un message codé des templiers est découverte fortuitement.

arton15169_c4679

Cela fait longtemps que je tourne autour des romans de¨Pieter Aspe. Un auteur de mon pays, un roman qui se déroule chez nous bof bof. Pas bof bof, je l'ai dégusté.

Pieter Aspe égratigne tout le monde, la police, la gendarmerie, les politiciens (d'ailleurs je me demande pourquoi je m'oblige encore à me rendre au bureau de vote), la belle société flamande...

Van In aime la bière, les femmes et il fume comme un pompier. Un commissaire typiquement belge.

Le fin mot de l'intrigue se cache dans les toutes dernières lignes. Jusqu'au bout Pieter Aspe se joue de nous....

Posté par winniethepooh à 09:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


13 octobre 2009

Un secret Philippe Grimbert

François s'est inventé un frère qui lui parle. Un frère plus beau que lui, plus costaud. Il aurait désiré être le fils dont son père rêvait. Ses parents, surtout sa maman sont si beaux, tous deux férus de sport. Leur enfant est un être frêle tout à leur opposé.

Il passe le plus clair de son temps chez Louise, l'amie de ses parents. Elle soigne les corps de l'autre côté de la cour.

La rencontre entre ses parents, il l'imagine à sa façon, pendant la guerre lorsqu'ils étaient passés dans la zone libre de France.

Un jour Louise va commencer à dévoiler ce terrible secret qui explique les silences chez ses parents.

41_6kCUatHL__SS500_

Hier soir, passait le film tiré du livre à la télévision. Comment expliquer ce bouleversement en le regardant ? Il y a des images qui laissent une trace, j'en ai encore plein la tête.

Le livre était glissé au fond d'une armoire comme s'il attendait ce moment. Lu d'une traite, tout aussi beau que le film qui en a surgit.Une émotion.

Posté par winniethepooh à 15:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

08 octobre 2009

Resurrection Row Anne Perry

C'est en revenant d'une soirée théâtrale, cadeau offert par l'inspecteur Pitt à sa femme Charlotte, qu'ils entendent des cris. Un couple hélant un cab à découvert que c'est un cadavre qui y était assis à la place du cocher. Cadavre qui date de quelques temps.

Selon les premières sources ce serait la personne de Lord Augustus mort d'une crise cardiaque. Pitt va donc enquêter dans le quartier de Godstane Park. Il découvre très vite que la jeune veuve du sieur Augustus est amoureuse de son ex beau frère Dominic, celui même dont Charlotte était amoureuse plus jeune.

L'histoire se corse lorsque des cadavres apparaissent à leur tour à peu d'intervalles sur un banc, dans une église ou même dans un cimetière. Qui s'amuse donc à exhumer les morts et pourquoi ?

400618830_L

Outre le fait que c'est un roman policier, donc ayant déjà mes faveurs, j'aime la description d'Anne Perry de cette société victorienne bien pensante et si étouffante pour les femmes.

Dans ce tome, Anne Perry décrit l'univers sordide des pauvres, pauvres est un bien petit mot, leur vie était pire que la pauvreté. Les riches ne voulaient aucunement changer la donne et heureusement que certains eux n'ont plus supporté cette exploitation de l'humain.

En ce début de XXième siècle, on pourrait penser à ce passé qui peu à peu est en train de revenir lentement mais sûrement par certains côtés.

Posté par winniethepooh à 05:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

22 septembre 2009

Coeur de pierre. Claude Péju

Leila ne craint personne. Elle à l'âge du bac qu'elle va réussir haut la main, elle est une des meilleures élèves de sa classe. Dans sa cité hlm elle vit entre un père se mourant du cancer, une mère qui fait des ménages, deux frères voyous qu'on voit revenir de temps en temps ainsi qu'un autre qui est épicier. Laila veut partir... Un matin, elle se décide : elle va rejoindre son ami Karim qui lui a promis de l'emmener à Marseille voir la mer.

Schultz, n'est plus qu'une épave. Il n'est plus rien, il ne possède plus rien. Il se fait exproprier de sa maison. Emporte tout son fourbi dans sa voiture, sa seule possession mais si vieille. Il dort sur les parkings : il a découvertun endroit où se dressent les caravanes de ceux qui n'attendent plus rien de la vie.

Une nuit, il voit apparaitre une jeune fille qui se sauve, il lui dit de monter dans la voiture et l'emporte.

Schultz et Leila vont se cotoyer peu de temps. L'homme est au bout de sa vie. Il meurt près de la jeune fille.

Leila n'a plus que le choix de rentrer dans sa cité. Elle va voir la femme en noir qui sait tout. Elle apprend qu'en fait elle Leila n'est qu'un personnage de roman.

Furieuse, elle décide d'aller à la rencontre de ce romancier pour qu'il réécrive sa vie autrement...

9782070781027

J'aime l'écriture de cet auteur, ses chemins de poésie. Même à travers la tristesse de ses personnages, il y a toujours un espoir, une lueur qui résiste. Comme dans la petite Chartreuse, on ne rit pas aux éclats, on navigue sur une vague de tristesse qui glisse entre les mots et c'est tellement beau.

Imaginez que notre histoire est peut être entre les mains d'un romancier, n'est ce pas merveilleux ?

Posté par winniethepooh à 05:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

18 septembre 2009

Quoi de neuf petit homme Hans Fallada

Bichette et le Môme se sont rencontrés aux bords d'une dune. Ils s'aiment dans cette république de Weimar où la vie n'est pas facile.

Lorsque que Bichette annonce qu'elle attend un bébé, le Môme décide de l'épouser. Il loue un appartement à une vieille dame, où plutôt une chambre avec cuisine commune. Malheureusement, le Môme perd son travail et contre mauvaise fortune, ils partent vivre chez la mère du Môme.

Le Môme retrouve du travail grâce à Jachman l'ami de sa mère. Tout va bien, il aime vendre dans ce magasin de confection. Sa paie n'est pas énorme mais Bichette ne lui lâche pas la main. Tout va bien ...jusqu'au jour où un collègue prétend que sa femme a mis une annonce dans un journal. Le Môme découvre avec horreur la vie de débauche de sa mère car c'est elle qui a passé l'annonce.

Le couple déménage en cachette car Bichette à découvert un appartement bizarre, pas très grand mais ils seront enfin chez eux. Bichette resset les contractions : le Mouflet a décidé qu'il était temps de naître.

arton402_05511

J'ai découvert cet auteur avec "Seul dans Berlin" que j'avais beaucoup apprécié.

Ce deuxième roman est tout aussi agréable. L'auteur nous conte la vie si difficile durant la période d'avant guerre lorsque la crise s'était installée en Allemagne. Par moment, pointe le nom nazisme mais très rarement.

Une très belle histoire d'amour entre un homme et une femme qui virevoltent dans leur misère quotidienne grâce à leur amour. Ils se soutiennent l'un l'autre. Quand on est deux, la vie semble moins fragile.

Posté par winniethepooh à 05:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


24 août 2009

Les déferlantes Claudie Gallay

Ce sont les photos magnifiques de Bellesahi et le fait de l'avoir aperçue à la télévision gallay

qui m'ont donné cette envie de repartir au gré des pages

d_ferlantes

Je l'avais abandonné en hiver. Le soleil a illuminé cette nouvelle lecture.

Je ne dévoilerai pas l'histoire, je ne décortiquerai pas les personnages, d'autres l'ont fait bien avant moi..

A ma première lecture j'avais noté cet extrait que je trouve toujours aussi beau

"Lambert était assis au soleil, le dos contre la digue. Je n'ai pas été étonnée de le voir là. Sa maison n'était toujours pas vendue. Il ne semblait pas pressé de partir. Je savais que l'on pouvait rester très longtemps comme ça , les yeux dans la mer, sans voir personne.  Sans parler. Sans même penser. Au bout de ce temps, la mer déversait en nous quelque chose qui nous rendait plus fort. Comme si elle nous faisait devenir une partie d'elle. Beaucoup de ceux qui vivaient cela ne repartaient pas"

Je suis rerentrée à petits pas dans cette deuxième lecture, doucement. Dégusté chaque mot. Quand je l'ai terminé, j'ai su que je le relirais encore et encore. Il fait partie des livres, de ces livres dont on ne peut se détacher.

Posté par winniethepooh à 05:47 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

09 août 2009

Le chat qui déplaçait les montagnes de Lilian Jackson Braun

Jim Qwilleran ayant résidé cinq ans de suite à Picakx, devient enfin l'héritier à part entière de la fortune Klingeschoen. Il a envie de changer d'air. Des amis lui parlent de leurs vacances à Potato Mountains.

Dare dare, Jim décide de louer une maison dans ces montagnes. Il arrive à Spudboro enclavée entre les bigs potato mountains et les little potato mountains. Tout lui semble parfait jusquà ce qu'il se perde en se rendant à la résidence louée. Il retrouve son chemin grâce à une jeune femme très taciturne.

Il découvre la maison louée qui ne ressemble pas du tout à ce qu'il avait imaginé.

Il y a un an, le propriétaire J.J. Hawkinfield y a été assassiné.

Lors de son séjour, Jim comprend très vite qu'il y a une rivalité entre les habitants de chaque montagne. Big potato est devenu un endroit luxueux avec villas et pour bâtir ces villas, on déboise la forêt sur le flanc de la montagne. Les taters, vrais montagnards, se battent pour qu'on ne fasse pas de même chez eux à little potato.

C'est un tater qui a été condamné pour le meurtre de J.J.

Dans la résidence tip top où Jim espère réfléchir à son avenir Koko ne cesse de bouger le seul cadre qui est accroché dans la maison....un paysage montagnard....

livres

Je continue ma relecture des romans Le chat avec toujours ce même plaisir. Ce dernier est un de mes préférés, l'action se déroulant dans un autre cadre. Le thème est bel et bien actuel, écologique.

Oui je l'avoue, j'adore cette série; malheureusement je ne possède pas toute la collection donc parfois je me perds un peu dans tous les personnages mais là n'est pas l'essentiel.

Donc au suivant...

Posté par winniethepooh à 06:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

06 août 2009

Le chat qui connaissait le cardinal Lilian Jackson Braun

9782264019660R1

Les jours s'écoulent paisiblement dans comté de Moose. Jim Qwilleran passe des moments heureux dans sa grange aux pommes, réaménagée en fonction de ses chats.

La troupe théâtrale de Pickax a eu un franc succès avec une pièce de Shakespaere. Les comédiens envahissent un soir la grange sans prévenir Jim pour une fête.

Peu après leur départ, KoKo pousse un cri, un coup de feu retentit dans le silence de la nuit.

Pas de psychopathe en vue dans les romans de Lilian Jackson Braun. Tout est joie de vivre, la nourriture est très importante, petits repas aux restaurant mais quand la moustache de Jim frémit, il y a un mystère dans l'air.

Mais surtout, quand on a vécu avec des siamois, quel bonheur de retrouver ce caractère bien à eux sous les traits de KoKo et Yom Yom.

Posté par winniethepooh à 05:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2009

Je voudrais que cela ne finisse jamais Ake Edwardson

Canicule sur Goteborg. Les jeunes passent leur temps à nager dans le lac. Soirées aux terrasses des établissements.
Un été comme tant d'autres quand le soleil brille sans cesse.
Erik Winter profite le plus possible de sa petite fille. La vie coule bienheureuse.

Jusqu'au jour, où une jeune fille est violée dans le parc, plus particulièrement dans un lieu qui forme une grotte.
Ses seuls souvenirs sont ténus, une laisse au cou, une ritournelle, elle ne veut se rappeler de rien d'autre.

Handers, djoint de Winter repense tout comme son chef à ce meurtre jamais élucidé. Une jeune fille retrouvée violée dans cette même grotte mais assassinée.

Pour leur rendre raison de cette inquiètude, une autre jeune fille est retrouvée assassinée, toujours au même endroit....

livres

Je ne vous porterai pas à nouveau aux nues un auteur policier venu du nord. Par contre, j'avoue que je n'aurai plus envie et pour longtemps traverser un parc la nuit.

Mais comment font-ils pour nous tenir en haleine durant notre lecture ?

Posté par winniethepooh à 05:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

03 juillet 2009

Jean Claude Bourlès Le grand chemin de Compostelle

Il existe deux légendes selon lesquelles, on aurait découvert le tombeau de l'apôtre Jacques à Compostelle. Légende ou pas, beaucoup de femmes et d'hommes se lancent sur la route qui mène vers Compostelle certains par croyance, d'autres par défi.
Jean Claude Bourlès et sa compagne vont tenter l'aventure. Ils partent de Roncevaux, sur le chemin emprunté par Roland. Très vite, les questions partent dans tous les sens. Vont-ils y arriver ? Mais sur le chemin de Compostelle vous croiser toujours d'autres pélerins qui vous poussent par leur ferveur et leur joie. Pas d'abandon, en route vers l'Espagne.
Ils vont traverser la Navarre, la Castille, la Léon et la Galicie pour joindre Compostelle. Leur périple va leur permettre de découvrir des paysages magnifiques, des êtres qui les acceuillent avec le sourire bien souvent. Mais tout n'est pas rose car après des kilomètres de marche, désirer se reposer et réaliser qu'aucun gîte, aucun hôtel n'est libre, il faut une volonté de fer pour continuer.
Lorsqu'ils arrivent à Compostelle, ils sont désemparés car oui la belle aventure est terminée...

compostelle

Grâce à ce livre, j'ai enfin appris pourquoi ce nom Jacques de Compostelle. Durant tout le récit de son périple, il nous enchante en retournant des siècles en arrière, nous faisant découvrir l'histoire de ce chemin célèbre.

Il ne porte pas le coquillage comme les autres pélerins car non croyant d'une part et de plus il ne part pas sur ce chemin en quête de pélerinage mais en quête de lui-même. Son récit est de temps en temps entrecoupé des notes du journal de Géraldine.

Un très beau récit qui vous emporte à travers une Espagne parfois étrange mais si belle à travers ses yeux.

De cet auteur, je possède également dans ma pile de livre en attente, une traversée de la Bretagne.

"Apprentissage de la distance, de l'espace et de solitude. Le pélerinage est par nature, acte de détachement, et peut-être plus encore de dépouillement. Cela commence avec l'organisation du sac. Premiers choix, premières séparations d'avec une partie de soi-même.L'individu qui se met en chemin n'a nul besoin de preuves pour exister puisqu'il est déjà dans un autre monde.Un monde où les notions de passé et d'avenir perdent leur valeur intrinsèque face à un présent dominé par les actes primordiaux que sont manger, boire et dormir. C'est de cette rupture et de la perte de repères qu'elle entraine que naît la "geste pélerine", cet aller vers la rencontre de l'autre, du corps saint, de l'esprit, de soi-même. Je me demande si le fait de savoir cela, rend les choses plus faciles"

t

Posté par winniethepooh à 05:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :