25 juin 2018

Crime et déluge de M.C. Beaton

crime

 

Dans cette nouvelle enquête d’Agatha, nous la retrouvons sous une pluie battante à Carsley. 

Abandonnée par tous les hommes, James étant entré dans les ordres et Charles s’étant marié sans la prévenir, elle décide de partir sous le soleil.

 

Un périple de plusieurs heures pour arriver sur une île où elle se laisser aller au bonheur. Agatha !

Elle remarque pourtant un drôle de couple, toujours aussi curieuse.

 

 

De retour à la maison, il pleut toujours et cela ne s’arrange pas.  Elle décide de se reprendre en main, esthéticienne, et cours de pilates.  Et elle remarque un couple qui ressemble étrangement à celui observé durant ses vacances après ledit cours.

 

Les eaux montent dans le village, et devant s’arrêter sur un pont, elle remarque un corps qui flotte. Ce corps n’est autre que celui de la jeune fille qu’elle avait remarquée précédemment.

 

 

La maison de James a été vendue à un auteur de romans policiers qui apparemment est bedonnant et moche, enfin d’après ce qu’elle s’imagine. 

 

 

Agatha s’ennuyant ferme décide de mener l’enquête et se fait passer pour une journaliste de télévision ayant planté une perruque blonde sur son crâne.

 

Charles fait sa réapparition mais elle le met dehors, d’autant qu’il a grossi nom d’une pipe. 

 

Elle manque se faire écraser par une voiture.   

 

Bon bref de l’Agatha Raisin à cent à l’heure comme d’habitude.

 

Pour l’aider, elle se coltinera l’auteur de romans policiers qui est pas mal après tout mais trop rigide et puis non non, elle ne peut plus tomber amoureuse. 

 

Elle fera appel à Roy son ancien assistant et naturellement fera tout le travail à la place de la police, foi d’Agatha.

 

Posté par winniethepooh à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


18 juin 2018

L'enfer de l'amour de M.C. Beaton

L-enfer-de-l-amour

 

 

Agatha est enfin arrivée à ses fins. Elle a épousé James son voisin. La lune de miel est de courte durée.

 

James ne cesse de la critiquer : elle se maquille trop, elle met des talons trop hauts, elle fume encore et blabla et blabla.

 

Heureusement, ayant gardé leurs deux cottages, Agatha qui a gardé son nom de jeune fille, fait des aller retour entre les deux maisons quand elle n’en peut plus.

 

Le comble survient quand elle prévient James qu’elle va retravailler. Roy son ancien assistant lui propose de lancer sur le marché une nouvelle chaussure de marche. Agatha est la personne rêvée pour activer commercialement ce produit.

 

James est furieux . Une femme doit rester à la maison. C’est un comble pour Agatha. Grosse dispute et quand elle veut se réconcilier avec James, elle le découvre au pub avec Melissa qui lui tient la main de plus.  Agatha ayant revu Charles, pourquoi James se gênerait-il ? Agatha menace de tuer son mari.

 

Et un soir, James disparait. Heureusement, qu’Agatha était au concert du lancement de la chaussure car elle était la coupable idéale.  Il y a du sang dans le cottage de James. Mais où est-il ?

 

Et voilà Melissa qui vient demander des nouvelles du cancer de James ?

 

Incrédule Agatha ne comprend pas qu’il ne lui aie rien dit. Elle ne croit pas à cette maladie.

 

 

La vie continue. La voiture de James est retrouvée emplie de taches de sang également. Mais lui toujours introuvable.

 

Heureusement que Charles est là pour lui remonter un peu le moral, ainsi  que la femme du pasteur qui savait que ce mariage ne fonctionnerait pas. Elle avait tenté de raisonner James mais en vain.

 

Agatha trouve étrange que Melissa n’apparaisse plus.  En compagnie de Charles, elle découvre le corps de la jeune femme, assassinée depuis quelques jours.

 

Serait-ce James le coupable ?

 

 

11ième volume des aventures d’Agatha Raisin et toujours aussi vindicative. Pourtant à certains moments, elle s’assouplit. 

Quant à Charles, il est toujours aussi radin.

Comme d’habitude, un excellent moment de lecture.

 

Posté par winniethepooh à 09:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

17 avril 2018

La croix des veuves (tome2) de Jean Failler

la-croix-des-veuves---tome-2-787667-264-432

 

Dans le premier tome, Mary Lester arrive à découvrir qui est l’assassin qui a égorgé trois personnes. Mais en s’enfuyant il se tue, donc impossible de découvrir la vérité. Fortin a failli y laisser sa vie également.

 

 

Mary est donc chargée de retrouver à présent le Docteur Gaillard et ses enfants. Ses soupçons se portent sur une île au large de Paimpol. On y restaure parait il une ancienne abbaye et qui la restaure ? le patron de la firme pharmaceutique contre laquelle Gaillard était en guerre.

 

Mary mène donc son enquête. Elle est très vite persuadée que la barge qui reste près de l’île a causé la perte du bateau de Gaillard.

 

Mary fera connaissance d’un vieillard démoniaque que l’argent a complètement rendu amoral et malheureusement comprendra que le bateau de Gaillard à coulé dans la fosse des Casquets.

 

 

Mary peut enfin se reposer.

 

 

Et j’ai appris avec horreur que dans la fosse des Casquets, on a immergé après la seconde guerre mondiale, des munitions, des pesticides et entre 1950 et 1963 l’Angleterre ainsi que mon pays la Belgique y ont déverse des déchets provenant des centrales nucléaires. 

 

Comme quoi toute lecture est instructive.

 

 

 

 

Posté par winniethepooh à 13:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

16 avril 2018

La croix de veuves (tome1) de Jean Failler

croix

 

Etant tombée en amour de la Bretagne à l’âge de 15 ans, cela fait des années que je suis les enquêtes de Mary Lester. 

 

La croix des veuves se compose de deux tomes et donc je vous raconterai le premier puisque terminé.

 

Bodin adore aller pêcher les crevettes durant la nuit. Il a ses coins et cette nuit là, il se délecte.

Il a laissé sa mobylette cachée contre la croix des veuves. Il sait quand la marée va remonter donc, la pêche terminée, il se réjouit de retrouver son épouse.

Mais voilà, une ombre l’attend qui va lui percer le coeur et ensuite l’égorger.

 

Mary Lester est sommée par son chef, qui lui même est sommé de mettre Mary sur l’enquête, de se rendre à Paimpol où non pas un meurtre mais trois ont eu lieu.  Tous les trois le même jour : Bodin et deux autres femmes qui n’ont aucun lien entre eux.

 

Elle demande d’être accompagné de Fortin son fidèle lieutenant.

 

Comme de bien entendu, tout oppose Mary et Fortin à la gendarmerie locale. Ils dérangent et leurs manières ne plaisent pas mais Mary s’en contrefiche.

 

En plus des trois meurtres, le Docteur Gaillard a disparu avec ses enfants. Ce dernier était en conflit avec une firme pharmaceutique qu’il accusait de produire des médicaments  qui pouvaient tuer les patients. La femme du Docteur a également disparu et l’on découvre du sang dans la cuisine de leur maison. 

 

Pour la gendarmerie, c’est évident que c’est lui le meurtrier et qu’il s’est enfuit en bateau avec ses enfants.

 

Etrangement, il parait qu’on a aperçu le Docteur sur l’ile de Jersey. Mary  s’y rend avec Fortin et découvre  en interrogeant le témoin présumé, vigile de son état, que ce dernier a été soudoyé pour déclarer aux gendarmes qu’il avait bien vu le Docteur Gaillard.

 

Le temps de rentrer à Paimpol pour les deux compères, le vigile a été assassiné à Jersey.

 

 

Mary soupçonne très fort des fuites au sein de la gendarmerie. Elle se méfie de la secrétaire d’un des supérieurs. 

 

Pour tout comprendre, elle fait appel à un autre collègue dont personne ne connaitra l’existence.

 

 

Toutes les enquêtes de Mary Lester se déroulent en Bretagne, d’un bout à l’autre, et c’est un régal d’humour car Mary a un sacré caractère.

Posté par winniethepooh à 09:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

27 mars 2018

Tout autre nom de Craigh Johnson

longmire

 

C’est son ancien chef, Lucian Connally, qui entraine Longmire dans une enquête qui va naturellement mener ce dernier aux portes de la mort, comme d’habitude.

 

Dans le Comté d’â côté, un inspecteur s’est suicidé dans une chambre de Motel. Il était chargé des affaires non résolues. 

 

Longmire n’écoutant que son bon coeur accompagne Lucian.  Le chien fait également partie du voyage.

Ils rencontrent la veuve du mort Phillys qui désire que LOngmire comprenne pourquoi son mari s’est suicidé.

 

Longmire apprend que Lucian est responsable de la paralysie qui touche Phillys. Résultat d’un accident de voiture. Il a donc une dette envers elle et demande à son ancien équipier  de l’aider pour en être quitte. 

 

Longmire va découvrir qu’en fait Gerald, menait une enquête sur des femmes disparues récemment. 

 

Vic et Henry vont venir s’en mêler et sa fille l’invectiver au téléphone pour qu’il soit là lors de la naissance de son premier descendant.

 

 

Comment peut-on ne pas aimer LOngmire ? Sentimental en diable sous son chapeau mais têtu plus que têtu lorsqu’il s’agit de régler une enquête. 

 

La neige envahit tout le paysage, les bisons sont de la partie. Il va parler aux fantômes. S'imaginer mourir sous une tonne de charbon. Va exhiber de nouvelles blessures et  pour notre plus grand plaisir continuera son petit chemin de vie. 

 

 

« J’étais dans le blizzard, au milieu de la nuit, entouré de bisons, une voiture de patrouille enfoncée dans la neige et pour ce que j’en savais, aucun abri à des kilomètres à la ronde.

Pas mal shérif. »

 

 

 

Posté par winniethepooh à 13:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


20 mars 2018

Panique au manoir de M.C. Beaton

agatha-raisin-enquete-10-panique-au-manoir

 

James ne voulant vraiment plus croiser le chemin d’Agatha. Rebelle, elle décide de vendre sa maison et  de partir à Fryfam dans le Norfolk. Une diseuse de bonne aventure lui a  proclamé qu’elle trouverait l’amour dans cette région.

 

Vendre la maison oui mais la tronche des acheteurs ne lui plaisant pas, elle la garde et la voilà partie à la rencontre de l’amour.

 

Elle découvre sa location meublée pas vraiment design mais genre plutôt vieille Angleterre.  Et stupéfaction des lumières qui clignotent au fond du jardin. Des lucioles ? Impossible.

 

Sur ce, elle se rend au pub du coin et autre stupéfaction : la propriétaire dudit pub est une beauté sans nom. Elle offre même gratuitement le repas à Agatha.

 

Comme de bien entendu, elle fait connaissance du groupe de femmes du village. Elles l’invitent à leur soirée patchwork. Pauvre Agatha. 

 

Ce qui est surprenant, c’est le silence qui plane quand elle évoque les lumières clignotantes. Il parait que cela pourrait être des fées.

 

Se tenant au courant avec la femme du pasteur via le téléphone, elle sait que James n’est toujours pas revenu dans sa maison et qu’une sylphide y habite durant l’absence de l’homme. 

 

Bon que faire dans ce trou perdu. Ecrire un roman policier ben voyons.

 

Et aller visiter les gros propriétaires du coin : des parvenus surtout.

 

D’ailleurs, le châtelain feint de dormir dans le fauteuil durant la visite d’Agatha et la châtelaine ne la raccompagne même pas.  Elle trouvera bien le chemin.

 

Et Charles pointe son nez à nouveau avant que le châtelain ne se fasse assassiner.

 

 

Toujours aussi ruminante et déjantée la chère Agatha.  Les deux prochains paraissent en juin. On attendra.

 

Posté par winniethepooh à 09:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

19 mars 2018

Le collectionneur d'herbe de Francisco Jose Viegas

Le-collectionneur-d-herbe

challenge portugal

 

 

 

Pour débuter le challenge Portugal que Cristie nous propose, j’ai choisi un roman policier.

 

Il y avait Wallander et Gamache. Le trio sera complet avec Jaime Ramos.

 

 

Jaime Ramos est chef de la brigade criminelle. Assez taiseux, il est bienveillant avec ses collaborateurs. Peu d’entre eux connaissent sa vie, sauf Isaltino qui note tout, Isaltino son bras droit qui râle sur son chef de temps en temps.

 

Même nous lecteur, percevons peu de choses. Il a été communiste via l’amour qu’il porte à une femme Rosa mais qui ne vit pas avec lui. Plus très jeune, il a emmené dans chaque bureau qu’il investissait, le poster d’un joueur de football. Il aime déambuler dans les rues de Porto et une fois l’an se rend au marché pour réaliser sa fameuse recette aux sardines.  Il aime lire surtout l’hiver et n’est pas insensible aux peintures de Turner.  

 

Des corps sont découverts dans une pinède. Enfin d’abord un corps dont la grande partie du corps a été carbonisée car le deuxième corps est découvert peu après dans la voiture où le premier corps est assis. 

 

 

Deux hommes vite identifiés : des russes  qui travaillaient pour l’armée dont l’un était ingénieur.

A la chute du communisme, ils sont venus s’installer au Portugal. 

 

Le troisième corps découvert  peu après est celui d’une femme noire. Tuée par balles comme les deux hommes. 

 

En parallèle à cette enquête, Jaime Ramos est chargé non officiellement de retrouver la fille d’une riche famille. Elle est partie, envolée, de son plein gré et personne ne sait où elle vit.

 

 

Je vous préviens, cela virevolte d’une chapitre à l’autre. On part du Portugal vers l’Angola, le Brésil, le Cap vert,  c’est un certain Gomez qui en est la cause. Engagé par le frère de la jeune fille disparue, pour découvrir dans le monde, les meilleurs plantes hallucinogènes.

 

 Un quatrième corps sera découvert. 

 

 

 

Excellent roman. L’intrigue est excellente. Mais il faut bien s’accrocher car l’auteur passe d’un personnage à l’autre, tout s’imbrique mais il faut être attentif.

 

La scène où Jaimes Ramos cuit son plat annuel, est d’une épreuve gustative. On se retrouve au soleil d’un claquement de ligne. 

 

« Alors Ramos, se mettait à penser à son âge, le regard tourné vers le calendrier figée posé sur son bureau, ou vers l’affiche de Teofilo Cubillas qui le suivait depuis toujours, de cabinet en cabinet. Lorsque nous étions plus jeunes, les après-midi s’étiraient doucement : le soleil se décomposait lentement, on retournait à la maison, on accrochait nos vestes et on s’asseyait devant la télévision. Depuis, quelque chose s’était brisé, quelque chose qui n’apparaissait plus dans les colonnes crédit-débit de l’innocente comptabilité nos vies. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par winniethepooh à 09:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

15 mars 2018

Sale temps pour les sorcières de M.C. Beaton

Agatha-Raisin-enquete-9-Sale-temps-pour-les-sorcieres

 

 

Agatha ayant subi la colère d’une coiffeuse, elle se retrouve avec une chevelure ravagée par un shampoing dépilatoire. La seule solution fuir sur la côte, n’importe où.

 

Son lieu de chute « Garden hotel » à Wyckhadden. Un lieu où les clients sont à l’âge du lifting.  Pour combler l’ennui, elle pratique de longues marches sur la digue.  Ses cheveux étant cachés par un foulard. 

 

 

Dans un pub, elle fait la connaissance de Jimmy Jessop, le flic du coin.   Tout fonctionne bien entre eux jusqu’au moment où elle commence à raconter ses aventures de détective.

 

 

Pauvre Agatha, ses cheveux ne repoussent pas et on la rejette encore une fois. 

 

Voyant la détresse d’Agatha, une des clientes lui conseille d’aller voir Francie, la sorcière du coin. Il parait qu’elle fait des miracles.

 

Ni une ni deux,  Agatha se laisse tenter. Bon la sorcière est un peu revêche. Elle lui prédit un avenir sans sexe. Agatha fulmine.  Elle repart avec une lotion pour ses cheveux et un philtre d’amour.

 

Qui sait ? Cela fonctionnerait peut-être sur Jimmy.

 

Le lendemain patatras, la sorcière a été assassinée.  Heureusement elle jouait au scrablle avec les vieux de l’hôtel au moment du crime.

 

Non James ne viendra pas à la rescousse. Par ses apartés téléphoniques avec la femme du pasteur, elle prend des nouvelles de son ex.   Mais sa vision est celle de devenir la femme de Jimmy. Au diable James.

 

Cette fois ci, elle va mener l’enquête avec Charles, le noble qui ne paie jamais ses notes de restaurant.

 

 

Toujours aussi loufoque ce nouvel épisode de cette Agatha qui mérité une bonne paire de gifles.

Elle est agaçante mais on en redemande à chaque fois.

Posté par winniethepooh à 09:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2018

Mrs Creasy a disparu de Joanna Cannon.

mrs

 

Mrs Creasy a disparu durant l’été caniculaire de 1976. Son mari est complètement déboussolé. Il s’est réveillé, elle était partie. 

 

Grâce, dix ans, fait partie de cette petite communauté d’une petite avenue dans une ville d’Angleterre. Elle décide avec son amie Littie de découvrir ce qu’est devenu Mrs Creasy. 

 

Toutes deux vont s’introduire chez les voisins sous diverses raisons.  Qui se doutent que de petites filles écoutent, analysent et déduisent.

 

Les adultes eux sont assez inquiets car par le passé, apparemment ils ont manigancé contre leur voisin du 11 que tout le monde craint. 

 

Il est question de maison brûlée, de bébé volé. Mrs Craesy parlait avec tout le monde. Aurait-elle tout compris ?

 

Pendant que les adultes vivent dans la peur, les deux petites filles outre mener l’enquête, veulent rencontrer Dieu. Le Pasteur a bien déclaré qu’il y avait des boucs et des moutons. Mais qui sont les boucs et les moutons dans leur voisinage ?

 

 

 

Un bon roman dans lequel, on retrouve cet humour anglais si cynique. 

 

Posté par winniethepooh à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 janvier 2018

Les adeptes de Ingar Johnsrud

J’avais abandonné la lecture des policiers scandinaves depuis un certain temps. Pour m’y réplonger un peu, j’ai choisi ce roman d’un nouvel écrivain norvégien et j’ai savouré.

 

 

Tout débute par l’assasinat d’un chef afghan par un mystérieux tireur suivi plus tard par un massacre dans une communauté religieuse, plutôt une secte, du nom de Solro. Tous les adeptes n’ont pas été tués car des femmes et des enfants ont disparu. 

 

Dans les femmes disparues,  figure la fille ainsi que son petit fils d’une femme politique de droite dont l’étoile est montante. 

 

Tous les indices découverts par l’inspecteur BeieR renvoient à une piste islamiste. Il va donc devoir, lui et ses adjoints, travailler avec des policiers qui s’y connaissent. 

 

Beier fait donc la connaissance de Kafa la pakistanaise. 

 

Ils vont mener l’enquête ensemble et être confrontés au géant qui porte un masque et qui tue sans état d’âme. 

 

Ils vont découvrir que l’enquête les ramène à la seconde guerre mondiale et cette horreur qui fut la recherche de la race pure. 

 

 

Excellent roman mené tambour battant. Pas de répit dans la course contre le ou les meurtriers. 

Beaucoup de questions restent sans réponse à la fin de ce volume dont la clé se trouvent sûrement dans le second roman « les survivants ».

 

 

 

Posté par winniethepooh à 10:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :