11 juillet 2016

La reine de la Baltique de Viveca Sten

CVT_La-Reine-de-la-Baltique_5535

Nora Lindle est heureuse d’être en vacances su l’île de sa jeunesse : Sandham. C’est sur cette île au large de Stockholm qu’elle a grandi et qu’elle a partagé tant de moments avec son ami Thomas Andreasson qui est devenu policier.

 

Nora a épousé un radiologue Henrik, maman de deux petits garçons Simon et Adam, est vraiment heureuse de ces moments en famille même si son mari passe trop de moments sur son bateau car c’est une période de régates. De plus, elle ne supporte pas ses beaux parents qui sont assurément très snobs, surtout sa belle mère. Juriste dans une grande banque, elle savoure ces heures de farniente malgré qu’elle doive  se lever tôt pour conduire ses fils à la piscine chaque matin.

 

Thomas quant à lui se noie dans le travail et ne pense qu’aux vacances qu’il va pouvoir enfin prendre sur l’île de Farjo, là il se sent enfin face à lui même dans sa petite maison.Thomas vit seul car son couple a été détruit face à la mort subite de sa petite Emilie à l’âge de 3 mois. Il s’en sent responsable. Pour survivre il préfère rester dans sa solitude.

 

Solitude que sa jeune collègue Carina aimerait rompre mais il ne voit même pas la jeune fille.

 

Ce sont les vacances et pourtant le cadavre d’un homme s’échoue sur une plage, enroulé dans un filet de pêche. Thomas pense d’abord à un suicide.

 

Le suicide est exclu lorsque la cousine du noyé est retrouvée morte dans une chambre d’hôtel. Apparemment elle aurait subi des violences mais elles ne sont pas la cause de la mort. Elle aurait avalé de la mort aux rats…

 

L’été s’annonce pesant sur l’île de Sandham.  Quel sera le suivant ? 

 

 

J’ai longtemps hésité avant de lire ce premier roman de cette série. Vantée comme la nouvelle Camilla Lakberg d’où mon hésitation.

 

Les personnages sont très réussis, voire même  très sympas. Une  belle description des paysages. Le suspense est excellent même si j’avais vite compris le nom de l’assassin.

 

Une très très bonne lecture. Je me réjouis de commencer ce soir la seconde enquête « Du sang sur la Baltique »

 

Posté par winniethepooh à 12:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


09 juillet 2016

Terreur sur les vignes de Peter

13599849_1211099942242563_6567103248596749734_n

 

Un critique provoquant aussi bien la haine que le bonheur chez les vignerons selon les notes qu'il attribue à chaque cuvée, a disparu il y a de cela une année. 

Un soir de vendange, il est retrouvé dans le vignoble de Gaillac, dressé sur une croix et revêtu de la robe de la confrèrie de la Dive bouteille. Gil Petty est apparemment mort dans une cuve vu son aspect rougeâtre causé par le vin rouge. 

Mac Loed, ancien médecin légiste, enseignant la biologie à la faculté de Toulouse décide qu'il va tenter de découvrir ce qui se cache derrière cet assassinat. Il rencontre en premier lieu, le policier qui a mené l'enquête sur la disparition de Gil Petty, David Roussel, qui prend Mac Loed un peu de haut mais consent à répondre à quelques questions.

Pourquoi il ne s'est pas inquiété de la disparition de Petty, il ressort les vieux dossiers de personnes disparues dont son ami Serge Coste, jamais retrouvé depuis quatre ans alors Petty disparition aussi.

Mac Loed va loger dans le gîte dans lequel le critique séjournait. Il fait la rencontre de Michelle Petty, fille de la victime qui ne veut pas entendre parler d'enquête au début.

On va tenter d'assassiner Mac Loed au milieu des vignes. Peu après, Serge Coste est découvert lui aussi imbibé de vin rouge. Deuxième cadavre. Cela se corse.

D'autant plus que Nicole, son étudiante qui l'aide dans ses enquêtes arrive, Charlotte l'insaisissable apparait et pour fermer le cercle sa fille Sophie s'invite avec son copain Bernard. Bien entouré Mac Loed.

L'enquête il la mènera que l'on veuille ou non.

Si vous avez adoré le trilogie écossaise de Peter May dont l'île aux oiseaux, vous serez un peu déçu. Roman policier oui mais d'un autre style, beaucoup moins mystérieux. On se balade entre les ceps, on apprend tout de la fermentation des raisins, du danger du gaz carbonique qui en découle ainsi que de la cueillette réalisée la nuit tout en découvrant les péripéties de l'enquête. 

Mac Loed est très sympathique, écossais naturellement, tenace très tenace. 

Un cru moyen.  May

Posté par winniethepooh à 05:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

20 juin 2016

Le pas du renard de Claude Izner

izner

 

Paris, les années folles. Même si la guerre est terminée, la vie dans la capitale n’est pas facile. Crise du logement, nourriture hors de prix, le peuple se débrouille comme il peut.

 

Jeremy Nelson, pianiste de métier, n’est pas mieux loti. Il vit dans une gargote, ses vêtements commencent à s’user et il a perdu sa place. Mais il ne veut pas rentrer aux USA où il a grandi car il est bien décidé à comprendre qui était son père et peut-être le retrouver.

 

De ses parents, il ne lui reste que quelques objets, une montre, une facture d’hôtel, une photo et une lettre. Il décide de se rendre à l’hôtel de ladite facture. Quelqu’un doit bien avoir connu Paul K.

 

Sur son père, il ne trouve aucun renseignement après avoir interrogé le gérant mais il fait la connaissance de Rince Mirettes qui apprenant qu’il cherche du travail lui dit d’aller trouver Marie la caissière au cinéma le Rodéo. 

 

Jeremy ne sait pas et heureusement que le directeur du Rodéo a été assassiné et puis enterrer par une drôle de bande. Bande qui n’est pas responsable de l’assassinat. 

 

Après avoir assisté à la séance de cinéma, durant laquelle il est en admiration pour le pianiste qui se nomme Camille, Marie accepte d’aller boire un café et lui donne rendez vous le soir au 

MI Ka Do cabaret où elle travaille également. Il aura peut être une chance. 

 

Jeremy ne se doute pas qu’il va être confronté à de singulières aventures ponctuées de meurtres qui concernent les artistes du Mi Ka Do. L’essentiel pour lui est d’avoir pu remplacer le pianiste du cabaret, poivrot notoire et de continuer ses recherches sur le passé familial.

 

 

Très déçue de l’arrêt des enquêtes du libraire Victor Legris, j’ai mis un certain temps à vouloir découvrir les aventures de Jeremy Nelson le féru de jazz.

 

Et oh quel bonheur, en fait on retrouve beaucoup de similitudes entre l’ancienne série et la nouvelle. La patronne du cabaret n’est autre qu’Eudoxie avec vingt ans de plus bien évidemment. On y parle de Victor et de Tasha ainsi que d’autres protagonistes. 

Et si vous vous êtes fan de cette série, vous comprendrez qui est Camille.

Les enquêtes de Victor Legrix et la première d’une longue série, je l’espère, de Jeremy Nelson forment un cercle mais dont on ne connait pas encore le centre. 

 

Ne pas oubliez, les descriptions de Paris et de ses habitants. Je me régale.

 

Jeremy Nelson quitte Paris pour Londres à la fin du roman. Je suis prête à l’y suivre.

 

 

 

Posté par winniethepooh à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 juin 2016

Le garçon qui ne parlait pas de Donna Léon.

51Xr1CrwktL

 

Quel délice de retrouver une nouvelle aventure de Brunetti. 

Fin de l'automne sur Venise, Patta charge Brunetti de découvrir si il y a magouille concernant une terrasse d'un magasin. Cela pour protéger le fils du maire. 

Pourtant ce n'est pas cette affaire qui va tracasser Brunetti mais la mort d'un homme sourd muet que lui et Paola ont vu pendant quinze ans dans le pressing où ils déposent leurs vêtements. 

L'homme d'une quarantaine d'années est mort après avoir avalé des somnifères, étouffé même. 

En faisant des recherches, Brunetti constate avec effarrement que l'homme n'existe pas, pas d'état civil, comme s'il n'était jamais né. 

Sa mère prétend qu'elle a perdu tous les papiers. Etrange, d'autant qu'elle même a un comportement bizarre. 

Petit à petit, l'enquête converge vers une famille d'aristocrates dont le père était le Roi du cuivre.

Qui a tué Davide, car c'est bien un meurtre et non un suicide, Brunetti en est persuadé. 

 

"Le lendemain matin, la pluie que Foa avait pressentie était arrivée. Brunetti mit sont imperméable et prit un parapluie en sortant de la maison. Il décida d'aller de San Silvestro à San Zaccaria en vaporetto et s'arrêta pour acheter le Gazzettino pour le trajet. A bor, il remarqua que juste une poignée de gens lisaient le journal, et que les autres ne lisaient rien du tout.Bien sûr le fait de passer devant le plus beau décor du monde pouvait les avoir distraits de la présentation superficielle et des analyses erronées des événements de la planète que leur présentait le Gazzettino, mais il était toutefois surpris que si peu de personnes s'adonnent à la lecture. Il lisait, Paola lisait, ses enfants lisaient, mais ilil se rendit compte  qu'il avait rarement l'occasion de discuter des livres  ou de trouver quelqu'un qui y prenne un véritable intérêt"

 

Brunetti, ses voyages sur le canal, ses questionnements, son esprit italien. Je ne m'en lasse pas.

 

 

 

Posté par winniethepooh à 13:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

08 février 2016

L'inconnu du Grand Canal de Donna Leon

 

 

canal

On a retrouvé le cadavre d’un homme dans le Grand Canal de Venise. 

 

Défiguré, ayant le torse et le cou disproportionné par rapport au reste du corps, l’homme a été poignardé et jeté dans le canal alors qu’il était encore vivant. 

 

Brunetti à l’impression de l’avoir déjà vu.

 

L’homme souffrait de la maladie de Madelung, qui touche surtout les alcooliques et les drogues, entrainant un gonflement de certaines parties du corps.

 

De fil en aiguille, Brunetti se souvient qu’il avait vu l’homme durant une manifestation des producteurs laitiers, comme simple spectateur.

 

Il apprend durant l’enquête que l’homme vient de Mestre, qu’il était vétérinaire dans une Clinique privée et depuis quelques mois exerçant également son métier dans un abattoir.

 

Sa femme l’avait mis à la porte car il avait une jeune maitresse. 

 

Brunetti décide donc d’aller faire un tour vers les abattoirs…..

 

 

Un excellent Brunetti. On retrouve tout le monde avec plaisir, Patta le chef, Vianello, Paola, Ellettra etc….

 

Brunetti a vieilli et constate à quel point sa ville de Venise à changé en dix ans, que tout est toujours pourri dans son pays, il s’en indigne moins mais cela continue à le révolter. 

 

Paola sa femme travaille toujours à l’Université où elle donne encore ses cours de littérature. Elle aussi constate à quel point tout change : surtout ses étudiants. 

 

A travers les paroles de Brunetti, Donna Leon nous présente une belle critique du monde européen dans lequel nous progressons. 

 

 

 

A bientôt Brunetti….

 

« « Sur le chemin du retour, ils traversèrent une paisible campagne qui se préparait à accueillir l’abondance de l’été. Les arbres portaient leurs premiers bourgeons verts prêts à se métamorphoser, comme par magie, en feuilles. Brunetti rendit grâce à la nature pour cette verdure et ses promesses. Les oiseaux-Brunetti les reconnut mais ne put les nommer- étaient perchés au milieu des pousses vertes, et se racontaient les uns, les autres leur vol récent vers le nord »

 

 

 

Posté par winniethepooh à 09:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


27 décembre 2015

La plume du corbeau de Patricia Wentworth

51ivh+NfLSL

 

Miss Silver et Miss Marple auraient pu être amies. Toutes les deux âgées, aimant tricoter et résoudre des énigmes sont leurs points communs. 

Par contre, il existe des différences : Maud Silver est une vieille fille, ce qui ne l'empëche d'avoir des neveux et nièces, elle enquête à la demande et se fait rétribuer. Elle ne réside pas dans un petit village mais bien en ville, son intérieur ressemblant à celui de l'ère victorienne.

 

La plume du corbeau est le premier roman dans lequel Maud Silver entre en scène. 

L'inspecteur Frank Abbott fait part à Maud Silver de son inquiétude car une cousine éloignée a reçu une lettre anonyme. La jeune dame, maman d'un garçon,   réside à Tilly Green n'a pas voulu avertir la police. Frank Abbott aimerait que Maud Silver se rende discrètement là bas. Le manoir du village  appartient à la famille Repton dont la fille va bientôt se marier. Un petit village paisible comme il en existe d'autres mais ...

Tout se précipite lorsque Maud Silver lit dans le journal qu'une certaine Doris Pell a été retrouvée noyée sur le domaine de Manor House à Tilly Green. La jeune fille avait reçu des lettres anonymes qui l'avaient affectée.

La décision de Maud Silver est prise.

 

Pour le moment je suis dans mes reprises de séries, surtout policières. Je jongle entre Patricia Wentworth et Agatha Christie. 

Rassurez-vous j'ai d'autres lectures en vue. 

 

Posté par winniethepooh à 05:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

27 octobre 2015

Le chat qui jouait aux dominos de Lilian Jackson Braun

chat

 

 

C’est par beau temps que Jim embarque avec ses deux compères pour un voyage vers l’île de Pear Island, autrefois connue sous le nom de Breakfast island. Il se passe d’étranges incidents sur l’île, un canot à moteur qui explose, touristes intoxiqués par du poulet, noyade d’un homme dans la piscine d’un hôtel. 

 

Nick, époux de Lori Bamba secrétaire de Jim, a connu également une mésaventure. Ils tiennent depuis peu l’auberge Domino sur ladite île et une cliente est tombée suite à l’effondrement d’une marche.

 

Nick aimerait que Jim vienne enquêter pour comprendre d’où proviennent et qui dirige tous ces accidents.

 

Polly sa bien aimée étant pour deux semaines dans l’Oregon, Jim accepte.

 

 

Raffiné comme ses chats, Jim découvre une île vouée au tourisme, transformée par l’entreprise bien connue XYZ , ce qu’il déteste plus que tout. Point de voitures mais des calèches. Et lorsqu’il découvre l’Auberge Domino, c’est l’horreur. 

 

Il doit loger dans un cottage où il se sent tout de suite à l’étroit par rapport à sa grange démesurée.

Mais bon, il est là pour aider le jeune couple et ne dit mot. 

 

Tout en découvrant le charme du tourisme grande échelle, Jim va rencontrer une jeune fille faisant partie des familles riches de l’île, se poser des questions sur la présence d’une boutique d’antiquités ultra chère dont la propriétaire s’appelle Noisette, supporter une pianiste et ses gammes et à nouveau faire face à une tempête.

 

Sans oublier les moments où il joue au domino avec un adversaire redoutable Koko.

 

Posté par winniethepooh à 10:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

26 octobre 2015

Le chat qui allait au placard de Lilian Jackson Braun

chat

 

Tout se déroule à merveille dans le comté de Moose. Jim a emménagé dans une immense maison pour l’hiver, délaissant sa grange. La maison lui est louée par Junior Goodwinter, rédacteur en chef du journal « quelque chose du comté de Moose ». Maison qui a été donnée à Junior par sa grand-mère lors de son départ vers la Floride. 

 

Jim est bien occupé entre ses siamois et son exposé sur le grand incendie  qui dévasté le comté dans les années dix-huit cent. 

 

Sans oublier ses rendez vous avec la bibliothécaire Polly Duncan. Le seul hic, c’est qu’il ne supporte Bootsie le siamois de cette dernière. 

 

Coup de théâtre : Grand Ma s’est suicidée là bas en Floride. Autre coup de théâtre : elle lègue tout à l’institution où elle logeait. Junior est furieux et accablé. Jim assez sceptique sur ce testament.

 

Pendant ce temps, Koko fouille les armoires de la vieille maison et en ramène d’étranges choses datant du passé. 

 

C’est après la grande tempête de neige, que la vérité sera découverte.

 

 

Je poursuis mon petit chemin dans la relecture de ces romans et j’y redécouvre étonnement beaucoup de bonheur.

 

Posté par winniethepooh à 11:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

19 octobre 2015

Le chat qui connaissait Shakespaere de Lilian Jackson Braun

chat

 

Est-ce Koko qui m’envoie des messages, mais chaque automne je ressens le besoin de relire ses aventures au pays d’En Haut.

 

Jim est devenu donc l’héritier de la fortune Klingenschoen. Mais ayant décidé que le manoir allait devenir un musée, il s’est refugié dans son nouvel appartement au-dessus des anciens garages de la propriété en compagnie de ses siamois.

 

Madame Cobs rencontrée au pays d’en bas, fait l’inventaire de toutes  les pièces pour en évaluer le prix d’autant qu’elle était une ancienne brocanteuse. Celle-ci est tombée amoureuse d’un triste sire qui ne plait pas du tout à Jim Qwilleran.

 

Jim quant à lui vit une rélation avec la bibliothécaire de la ville de Picakx et il en très heureux.

 

Pour un court laps de temps, avant que la tempête de neige n’arrive, il se rend avec Junior Goodwinter a une réunion de ses anciens collègues du journal Fluxion au pays d’En Bas. Il désire que Junior leur parle du journal de leur petite ville pour qu’il intéresse d’autres personnes afin de le rendre viable.

 

Malheureusement, leur séjour est écourté, Senior Goodwinter le père de Junior est décédé dans un accident de voiture.

 

Et deux jours plus tard la mère de Junior déclare qu’elle va vendre le journal….

 

Pendant ce temps, Koko ne cesse de faire tomber les livres de Shakespaere.

 

 

Posté par winniethepooh à 11:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

08 juin 2015

Enterrez vos mort de Louise Penny

penny

 

J’attendais avec impatience le retour de l’inspecteur Armand Gamache et quel bonheur de le retrouver enfin.

 

Les romans précédents se déroulaient tous dans le village de Three Pines. Par contre Three Pines est secondaire dans ce roman car l’histoire se déroule principalement dans la ville de Quebec. 

 

Armand Gamache a trouvé refuge chez un vieil ami Emile. Il tente de se reconstruire après une opération policière qui s’est mal terminée. Dans le Vieux Quebec en compagnie d’Henri, son berger allemand, il retrouve du réconfort dans une vieille bibliothèque « Literary and Historical Society » en se replongeant dans l’histoire de la ville qui l'abrite.

 

Pendant ce temps, Beauvoir, lui se retrouve à Tree Pines. Il est chargé par Gamache de découvrir si Olivier est coupable du crime dont il  l’a accusé (voir roman précédent pour comprendre)

Ce sont les lettres incessantes de Gabri, compagnon d’Olivier, qui ont persuadé Gamache de reprendre l’enquête en secret bien entendu.

 

Gamache va être mêlé très vite, de son côté,  à une nouvelle enquête car un cadavre est découvert dans la cave de la bibliothèque qu’il fréquente. Le corps est celui d’Augustin Renaud, archéologue amateur, qui depuis des années est à la recherche du corps de Samuel de Champlain le fondateur du Québec. 

 

Avec l’acceptation de l’inspecteur Langlois chargé de l’enquête, Gamache va faire ses recherches personnelles pour découvrir le nom du coupable. Et pendant ce temps, il ne cesse d’entendre la voix du jeune inspecteur Morin qu’il n’a pas réussi à sauver.

 

Beauvoir lui tente de démêler le noeud qui entoure Three Pines.

 

 

 

Si vous ne connaissez pas encore la rigueur des hivers canadiens, partez sur les traces de Gamache et de Beauvoir car tout se déroule sur fond de neige, de glace, de très grand froid.

 

Si vous ne connaissez pas très bien l’histoire du Québec, Louise Penny vous en retrace les grandes lignes dont le conflit anglophone et francophone et c’est passionnant car elle vous décrit la ville d’une telle façon que vous n’avez qu’une envie : vous y rendre pour découvrir les Grandes Plaines d’Abraham. 

 

 

Gamache est pareil à lui même tel que je l’apprécie à travers ses aventures, un peu plus meurtri par les événements récents mais bon bref même s’il n’est qu’un personnage de fiction, j’aime le flegme et l'humanisme qu’il arbore. Mais pour enterrer ses morts, il faudra le temps d’un roman. 

 

 

Posté par winniethepooh à 09:42 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :