02 mars 2010

La gage des Traboules Philippe Bouin

gaga

Dans la ruelle Punaise, il ne se passe pas de jolies choses. Un jeune homme a été assassiné et on le retrouve dans les bras de la gaga des traboules, dite Célestine, ancienne vedette de music hall. Elle berce le corps dans ses bras tout en chantonnant.

Pendant ce temps, du côté de Dijon, un autre meurtre se déroule accompagné de la décapition de marionnettes.

Célestine arrêtée puisque semblant coupable mais se contentant seulement de chanter, il est urgissime de retrouver sa nièce pour la faire parler. Cette dite nièce loge au couvent de Sainte Croix sous le nom de soeur Guillaumette. Et qui loge dans ce susdit couvent? Soeur Blandine, ancienne flic, reconvertie.

Mener l'enquête! Soeur Blandine saute sur l'occasion d'échapper à la corvée de buanderie...

Une enquête qui rebondit d'humour, au milieu des traboules de Lyon. Où l'on apprend que les danois n'apprécient  pas la cuisine lyonnaise et qu'une bonne soeur ne châtie pas toujours son langage.

Posté par winniethepooh à 05:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


21 février 2010

Celui qu'on ne voit pas Mari Jungstedt

mari

Trois jeunes femmes assassinées, trois cadavres entièrement nus et dans la bouche : un slip. Les crimes se suivent à intervalle très court.

Aucun lien ne relie ces trois femmes. Aucun lien à première vue...

Le' commissaire Knutas doit absolument percer le secret afin d'empêcher un autre drame.

Rebelote pour un auteur, une auteure plutôt, de Suéde.

La silhouette du meurtrier se dessine en filigrane, très petit filigrane mais on se laisse happer par l'histoire. On suppute, on doute et impossible de lâcher ce damné roman.

Un petit plus par rapport aux autres auteurs du froid. Quelques notes historiques sur la Suéde, petites notes mais instructives.

Ce roman est en sélection pour le prix des lecteurs sélection 2010. Un très bon choix...

Posté par winniethepooh à 06:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

20 février 2010

Le cercueil de pierre Kjell Eriksson

babel

Ann est bouleversée lorsqu'elle est appelée sur le lieu de l'accident. Sur la route d'Uppsala, une mère et sa petite fille ont été fauchées par une voiture. Tout laisse penser que l'accident était voulu. Le mari de la jeune femme a de plus disparu.

Menant l'enquête avec ses collègues, Anne comprend très vite que l'homme avait une maitresse. Elle découvre qu'il avait acheté un terrain en République Dominicaine. Tout laisse croire qu'il est le meurtrier vu sa fuite. Ce dernier travaillait dans une firme pratiquant la recherche de médicament pouvant guérir la maladie de Parkinson.

Quelques jours plus tard, l'homme est découvert suicidé dans sa voiture au milieu des bois. Un seul message : pardon.

Tout au long de l'enquête Ann ressent un mal de vivre, fatigue de son métier, solitude. Elle décide de revoir Ervard son dernier amour qu'elle avait quitté. Tout semble repartir à zéro. De plus en plus malade, Anne est persuadée qu'elle est enceinte mais pas de Ervard...

Encore un auteur venu du froid, de Suéde plus précisément et la magie opère..

De plus, l'inspecteur est une inspectrice. Ce qui ne gâche rien.

J'ai commencé par le troisième tome, je vais donc accomplir un demi-tour et me lancer à la poursuite des premiers.

Posté par winniethepooh à 05:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

15 février 2010

Natures Mortes

bouin

Flora Régnaud enquêtrice à l'Office Central de lutte contre le trafic des biens culturels est appelée à l'aide par la police suite aux vols commis dans des chapelles. trafic d'objets de culte.

Au même moment, à la butte Montmartre se déclenche la disparition de peintres composant la communauté libanaise, disparition coincidant avec l'apparition aux yeux des victimes, d'un homme pourtant décédé :Jesrad. Un Golem ?

Flora suite à son enquête est vite mêlée à ce petit monde de galeristes et d'artistes...Mais qui lui envoie, des énigmes sous forme de tableaux ?

Il se prépare dans ce monde averti, une exposition de toiles de Joachim Debbas, peintre mystique qui peignait le regard des hommes lorsqu'ils passaient de vie à trépas. Oeuvres posthumes car Debbas a été assassiné il y a déjà longtemps.

Enchantée par "comptine en plomb" du même auteur, je me suis lancée dans la lecture de ce deuxième roman.

Aimant la peinture, je ne pouvais qu'aimer. L'intrigue n'est pas cousue de fil blanc, elle est emberlificotée pour notre plus grand plaisir.

Posté par winniethepooh à 05:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2010

L'arme secrète de Louis Renault, le château d'Amberville, les traitres Thierry Bourcy

100_____renault_1385100_____amberville_140601065631542

J'ai continué à suivre les traces de Célestin Louise jusqu'au dernier tome qui vient de paraître en poche.

Célestin Louise à découvert le voleur de plan d'un petit char chez l'industriel Renault.

Ensuite  blessé et donc convalescent dans un château, il a traqué l'assassin des soldats

Et enfin, il a déjoué tous les pièges tendus et démasqué le commerce d'armes au sein de l'armée. Armes vendues aux allemands.

A la fin du troisième volet, Celestin est intégré aux brigades mobiles mais jusqu'à la fin du conflit, il décide de continuer à se battre.

Lu d'une traite ces quatre volumes. Bien évidemment, j'espère un cinquième.

Posté par winniethepooh à 09:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


04 février 2010

La cote 512 Thierry Bourcy

Célestin Louise, policier de son état, décide de son plein gré et par patriotisme de combattre durant cette guerre qui ne durera pas selon certains.

Affecté sur le front à Verdun, il apprécie son supérieur le Lieutenant Paul de Mérange.

Il retrouve dans les hommes qui partagent ses jours de combat, un ancien voleur à la tire Germain, qu'il va prendre sous son aile.

Lors d'un assaut vers les lignes allemandes, Paul de Mérange est tué mais étrangement, la balle a été tirée dans son dos.

Celestin décide de découvrir la vérité..

C'est à la lecture d'un billet d'Aifelle (dont je ne retrouve plus le lien) que j'ai eu envie de découvrir cette série policière. Dès les premières lignes, j'ai constaté que j'avais déjà lu ce roman mais je l'ai redécouvert avec bonheur.

En suivant les traces de Célestin, l'auteur nous offre un tableau de l'horreur qu'ont vécu les soldats dans les tranchées durant la première guerre mondiale. Des chefs parfois imbéciles, d'autres attachants. L'amitié qui naissait entre personnes qui dans la vie réelle ne se serait peut être jamais rencontrées. La mort, la faim, l'espoir, la peur, la tristesse...

N'ayant pas lu les deux romans suivants, je vais poursuivre ma route avec Célestin.

100_____cote_1384

Posté par winniethepooh à 11:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

01 février 2010

Le dernier rêve de la colombe diamant Adrian Hyland

Emily Tempest porte en elle les gênes aborigènes de sa mère, décédée, et blancs de son père Jack le chercheur d'or.

Après des années à parcourir le monde, elle décide de retourner dans sa communauté aborigène, là où elle a passé son enfance, et retrouver sa soeur de coeur Hazel.

Derrière l'ombre d'Emily, le crime rode. Tempest est son nom de famille qui rime bien avec les ennuis qu'elle emmène suite à sa maudite curiosité et impulsivité.

Lincoln le chef de la communauté est assassiné. Faut qu'Emily s'en même. C'est parti pour l'aventure.

51zMpcHIikL__SL500_AA240_

Un bon petit roman policier qui nous fait parcourir des kilomètres au soleil et dans le busch.

Une description de la relation aboriginènes et blancs surtout pour la possession des territoires sans édulcoration.

Si l'Australie vous fait rêver, la bulle risque d'éclater.

L'avis de Cathulu

Posté par winniethepooh à 11:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

04 janvier 2010

Hiver Mons Kallentoft

hiverIl fait plutôt froid le jour où l'on découvre le cadavre. Il pend gelé et nu à la branche d'un arbre. Quelles atrocités lui a t-on fait subir. Ce corps pèse plus de cent kilos, et c'est un homme.

Malin Fors ne comprend pas comment on a pu soulever cet homme pour le pendre. Ils devaient être plusieurs ou est-ce le fait d'un homme seul ?

En menant l'enquête, elle va découvrir la personnalité du pendu Bengt Andersson dit Bengt le Ballon dont tout le monde se moquait.

Ses pas vont la mener vers une famille vivant en autorcie, vers deux adolescents plutôt bizarres ainsi que vers un couple qui pratique les cultes Vikings.

Au même moment, elle doit faire face aux premières amours de sa fille Tove tout en ne foràant pas trop sur la boisson.

La vie n'est pas toujours facile au Royaume de Suède....

Un livre d'actualité  avec le froid qui prend ses aises. Bien au chaud sous la couette, vous vous laisserez guider par Mons Kallentoft dans un monde où règne le froid et les secrets de famille.

Pendant que Malin Fors court en tous sens, Bengt le Ballon observe le monde d'en bas tandis que nous attendons le printemps avec sérénité.

L'avis de Cathulu, Cunéipage,

Posté par winniethepooh à 05:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

20 décembre 2009

Comptine en plomb Michel Bouin

Le commissaire Gallois, pied noir, termine sa carrière à Calais avec amertume. Nous sommes en 1965, l'Algérie est indépendante. Gallois déteste le général de Gaulle ainsi que tout ce qui est notable. Il veut marquer la fin de son travail de commissaire par un coup d'éclat. Un assassin bien attentionné a t-il perçu son appel ? ni une ni deux, la première victime, Pigeon, est découvert lors d'un tournoi de combat de coq, dans l'arrière cour d'un café. Dans sa main, un soldat de plomb.

Les suivants apprendront à leurs dépens que la vengeance d'un enfant est terrible...

bouin

Très bon polar. Pas un instant malgré quelques pistes, je n'ai découvert qui était le véritable assassin.  Une belle description de la vie à Calais dans les années soixantes saupoudrées de langage ch'timi.

Pas un instant je n'hésite à découvrir d'autres romans de cet auteur.

Posté par winniethepooh à 06:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

28 octobre 2009

Ce doux pays Ake Edwardson

9782264049490Trois cadavres découverts dans une épicerie d'un quartier sensible. Tous défigurés! Erik Winter revenant de vacances est dépêché sur place. Un chauffeur de taxi a trouvé les corps. Rien vu ni entendu sauf...comme un bruit de pas, de petit pas.

L'enquête débute et déjà un autre cadavre fait son apparition. Une femme, dans son appartement.

Les quatre victimes faisaient partie de la communauté kurde de Gotteborg. L'enquête s'avère assez rude. Le silence est d'or chez les réfugiés.

Près des immeubles du quartier nord, près de l'épicerie, Erik Winter observe un petit garçon à vélo qui fuit à son approche...

Ake Edwardson nous démontre que tout n'est pas si rose au Royaume de Suède.  Comme partout ailleurs, la Suède est confrontée aux meutres, à la drogue, au vol, à la prostitution...Dans ce roman, il nous promène au milieu d'une communauté qui parle à mots couverts car l'uniforme tarit les paroles.

Chez Edwardson, à la différence des autres auteurs de polars du froid, le héros Erik Winter mène une vie de famille plus ou moins régulière, pas de confrontation avec les enfants car c'est un tout jeune père. Il est moins tourmenté que tous les autres commissaires que mes lectures m'ont déjà fait croiser.

J'avoue un petit penchant appréciable pour cet auteur.

Posté par winniethepooh à 10:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :