23 novembre 2014

Le chat qui jouait Brahms de Lilian Jackson Braun

Unknown

Après avoir vécu dans le quartier des brocanteurs et découvert un trafic de drogue pour ensuite devenir chroniqueur gastronomique, retrouver de par la même occasion un amour de jeunesse et ne pas comprendre sa disparition soudaine, dès lors enquêter sur cette fuite qui pour lui est un assassinat et constater que Koko tape à la machine, Jim décide de prendre l'air.

Le voilà sur la route avec ses deux siamois en direction de Mooseville. Il a décidé d'écrire un livre et n'a pas résisté à l'invitation d'une ancienne amie de sa mère, Fanny Klingenschoen. Cette dernière est millardiaire et lui prête son chalet au bord d'un lac. 

Jim et les chats son ravis de découvrir la nature, les oiseaux, et tout ce qui va avec mais le séjour sera moins reposant que prévu.

Il y aura un corps qui disparait dans les eaux du lac tandis que la brume épaissit le moindre relief ainsi que la mort d'un ancien policier dont il avait fait  la connaissance le jour précédent. Derrière une tête d'élan, Koko trouvera une K7 dont la musique de Brahms est interrompue par des messages. 

Il se déroule d'étranges affaires aux alentours du lac. Avec l'aide de Koko, Jim résoudra le mystère.

Tout en enquêtant, il va faire connaissance des personnages qui vont participer à toutes ses aventures futures mais chuut, Jim ne le sait pas encore.

Malheureusement, Fanny tombe dans l'escalier et se tue. L'ouverture du testament va causer une très grande suprise à Jim et sa vie va en être complètement transformée.

Posté par winniethepooh à 05:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


18 novembre 2014

Le chat qui mangeait de la laine de Lilian Jackson Braun

chat

 

Poursuivant ma lecture des aventures « Le Chat » j’en suis déjà au troisième volet. Rassurez-vous, je ne ferai pas un post de chaque livre, vous en auriez une indigestion.

 

Nous retrouvons  dans ce deuxième opus, comme de bien entendu notre ami Jim Qwilleran qui a adopté Koko suite à la mort de son maître.

 

Gros problème, Jim doit songer à déménager et aimerait également abandonner la rubrique des Beaux-Arts. Son patron lui propose de réaliser des reportages pour une nouvelle revue « le gai logis ». Jim est donc prié de découvrir des maisons magnifiquement décorées lui qui n’a jamais évolué dans ce monde.

 

Il faut bien vivre donc Jim accepte et rencontre un décorateur David Lyke qui lui propose de réaliser un reportage sur la maison des Tait. 

 

Rendez-vous est pris Jim et le photographe Odd Bunsen se rendent dans cette magnifique demeure.

 

En fait, Monsieur Tait est un adorateur du jade, il en a pour des millions dans la maison.

 

Durant leur reportage, Jim et Odd sont invités à rencontrer la femme de Tait, Maggy Swamp, femme paralysée et acariâtre. Elle possède une chatte siamoise qu’elle ne cesse de houspiller.

 

Le lendemain de la parution de l’article dans le journal, Tait se fait dérober sa collection de Jade et sa femme est assassinée. Premier suspect, le domestique Paolo….

 

Peu après, David Lyke est découvert également assassiné par Koko. 

 

 

Tout se met en place dans ce deuxième livre : Koko frisant une crise de neurasthénie solitude, Jim décide d’adopter la chatte siamoise de Madame Tait. Il lui donne le nom de YomYom.

Le trio est bien campé pour la suite des aventures qui se déroule dans un village de brocante.

 

 

 

Posté par winniethepooh à 11:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

17 novembre 2014

Le chat qui lisait à l'envers de Lilian Jackson Braun

chat

 

En cet automne durant lequel les feuilles tombent en rafale, une envie de relire encore une fois les aventures « Le chat » de Lilian Jackson Braun. Certains épisodes ont déjà été lus et relus mais je me délecte à chaque fois.

 

Le chat qui lisait à l’envers en est le premier.


Nous faisons la connaissance de Jim Qwilleran qui fut un excellent chroniqueur par le passé mais un divorce, une propension pour la boisson l’avaient chassé des salles de rédaction.

 

Mais comme on ne vit pas que d’amour et de jus de tomates, boisson à présent préférée dudit reporter, Jim se présente au Daily Fluxion. On lui propose un poste de critique d’art, lui qui n’y connait rien et cerise sur le gâteau, de l’art contemporain.

 

Il accepte sans enthousiasme et retrouve un vieil ami Riker qui travaille également au Daily Fluxion.

 

Jim apprend qu’un autre critique d’art hai ou adoré sévit dans les pages du journal Georges Bonifield Moutclemens. 

 

Jim visite un peintre, une galerie et peu à peu s’initie à cet étrange milieu artistique mais il aimerait vraiment rencontrer son confrère qui accepte à la surprise de tout le monde.

 

L’homme reçoit Jim avec élégance et lui présente son magnifique siamois Koko qui lit les manchettes des journaux à l’envers. 

 

Le tout va se corser quand trois meurtres seront commis l’un à la suite de l’autre dont Moutclemens fait partie. 

 

Jim occupant un appartement dans l’immeuble du critique assassiné, va mener l’enquête avec

l’aide de Koko.

 

 

 

A suivre….je débute « Le chat qui mangeait de la laine »

 

Posté par winniethepooh à 11:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

13 novembre 2014

Le meurtre du lac de Martha Grimes

mm

 

Emma 12 ans dont la maman tient un hôtel, est disons-le tout net, un peu laissée à elle-même. Sa maman à trop à faire en cuisine tandis que son associée Lola Davidow s’enfile des verres, que pour se soucier de sa petite fille. Alors pour tromper l’ennui, Emma regarde la vieille demeure de Spirit Lake à 800 mètres de là.

Pour corser le tout, Emma est entourée de sa grand-tante Aurora, qui ne quitte jamais son appart du troisième étage car selon elle l'hôtel lui appartient et elle attend son heure. 

La seule fille qui pourrait être son amie, Ree Jane Davidow ne cesse de se moquer de la petite fille. Il n'est donc pas étonnant qu'Emma s'intéresse aux mystères pour tromper l'ennui. 

 Il y a plus de quarante ans une fillette du même âge qu'Emma, Mary-Evelyne Devereau s’est noyée dans le lac au milieu de la nuit.  Personne n’a jamais compris ce qui était arrivé.

Emma sait que Mary-Evelyne vivait avec trois tantes, les Soeurs Devereau disparues également.

Mine de rien car qui fait attention a une fillette ?, elle interroge les adultes qui ont connu ces personnages. Elle tente de démêler le fil mais beaucoup de noeuds s'y accrochent. 

Surtout qu’un meurtre va être à nouveau commis… et qu’une femme qui ressemble à un fantôme hante les lieux.

 

 Adoratrice de Jury et Plant, je les délaisse un peu pour suivre les aventures policières d’Emma. 

Selon les critiques lues, certains détestent et d’autres adorent cette auteur. Je fais partie des adoratrices.

Une héroïne de 12 ans qui enquête, bien sur, n’avons nous pas lu les histoires de Fantomette dans notre enfance ? Pourquoi adulte, n’aimerions nous pas une petite héroïne également ?

 

Oui j’aime les romans de Martha Grimes même si tout y est invraisemblable mais tellement délicieux.

 

Posté par winniethepooh à 09:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

10 novembre 2014

Le voleur d'enfants tristes de Belinda Bauer

51Ejix4-1pL

 

Jour d'été dans le parc naturel d'Exmoor. Jesse Toock n'appréciant pas les jours de chasse, attend dans la voiture de son père que tout se termine. Mais Jesse disparait.  Reynolds est chargé de l'énquête, lui qui n'a jamais découvert l'identité d'un assassin dans la même région, lors de son enquête précédente. 

Durant cette enquête, la femme de l'inspecteur Jonas Holly a été assassinée également. Jonas Holly se terre chez lui depuis plus d'un an, incapable de continuer à vivre comme précédemment.

Plusieurs enfants, toujours seuls dans une voiture vont également disparaitre. Seul un petit papier jaune témoigne d'un enlèvement. Il y est écrit "vous ne les aimez pas".

 

Il faut aimer les livres policiers pour se plonger dans cette histoire qui vous happe de la première à la dernière ligne. La clé de l'énigme vous est dévoilée peu à peu et l'idée en est tout simplement époustouflante. 

Une auteur que j'ai découverte et dont bien entendu, je lirai les autres parutions. 

Posté par winniethepooh à 10:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


15 août 2014

A l'aveuglette de Patricia Wentworth

9782264062734

Flossie Palmer a trouvé une place chez une dame impotente Mlle Rowland. En fait elle a accepté de remplacer son amie Ivy en se faisant passer pour cette dernière. Elle apprend par la cuisinière Madame Green que Mlle Rowland est très sévère pour la ponctualité, qu'elle doit monter le plateau de nourriture, que l'infirmière de la vieille dame viendra chercher elle même à la porte de la chambre.

Flossie s'exécute et en redescendant vers les cuisines, par curiosité, elle pousse la porte qui donne sur un salon. La pièce comporte un miroir qui disparait laissant apparaitre un homme ensanglanté et surtout un regard plus que cruel également.

Flossie prend ses jambes à son cou, elle s'enfuit immédiatement. 

Durant la nuit, elle fait connaissance de Miles Clayton alors qu'elle se cache en compagnie de clochards. Elle raconte son aventure à Miles qui la croit plus ou moins. 

Le jeune homme a été engagé par un riche américain afin de retrouver sa nièce qui a disparu en Angleterre après la mort de sa belle soeur.

Il rassure Flossie qui rentre chez sa tante mais le lendemain, elle apprend que son amie Ivy a été découverte dans une rivière, assomée mais non morte.

Flossie réalise qu'en fait c'était elle  que l'on avait voulu assassiner.

Les romans de Patricia Wentworth entre dans la lignée des romans policiers anglais. J'adore son héroine détective Miss Silver et qui ressemble tellement à celle qui s'appellera Miss Marple chez Agatha Christie.

Ici point de Miss Silver mais une très bonne intrigue : une héritière recherchée avec pour seul indice un collier des perles noires, trois jeunes filles, des passages entre deux maisons, des miroirs qui cachent des portes, de la romance et une fin à laquelle on ne s'attend pas du tout..

A lire par temps de pluie bien calée dans son divan.. 

Posté par winniethepooh à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 mai 2014

Blanche-Neige doit mourir de Nele Neuhaus

blanche neige

 

Tobias Sartorius a purgé sa peine. Dix années passées derrière les murs de la prison. Condamné pour avoir assassiné ses deux petites amies Laura et Stefanie que l'on prénommait Blanche Neige. Accusé mais sans cadavre découvert. Deux meurtres dont il ne souvient pas. 

C'est Nadja qui l'attend ce jour, elle n'a pas cessé de luir écrire durant ces années. Sa meilleure amie, sa soeur d'amitié. Dix ans plus tard, elle est une vedette de cinéma.

Lorsque Tobius revient dans son village, elle découvre que l'auberge de ses parents Le coq d'or n'est plus rien, une véritable ruine.Il y vit encore car le grand ponte du village Claudius Linterus a racheter les batiments pour une bouchée de pain. Son père lui annonce même que sa mère l'a quitté. 

La venue de Tobias est très mal vue par tous les habitants du village. On désire seulement qu'il disparaisse à nouveau.

Des événements vont survenir qui vont complètement changer la vie du village : un cadavre est découvert dans une cuve sur un ancien terrain d'aviation, enfin un squelette...La mère de Tobias est victime d'une tentative d'assassinat et peu de temps après son retour, Emilie, une jeune fille qui s'intéressait à lui, disparait à son tour.

L'histoire se répéterait-elle ? 

Après Flétrissures que j'avais adore, je continue la série des enquêtes de Pia et Boldenstein. De la même veine que le premier, tout aussi palpitant.

La haine qu'un village peut ressentir pour un homme qui a purgé une peine est terrible, un véritable rejet, c'est le thème principal du roman. 

 

 

Posté par winniethepooh à 19:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

29 avril 2014

Mma Ramotswe détective de Alexander Mc Call Smith

61dIJEYtlHL

 

Précious Ramotswe est née au Botswana. Grâce à son père Obed qui a force de travail dans la mine  avait acquis un énorme troupeau de bétail, elle ouvre une agence de femme détective, à la mort de ce dernier.  

 

Dans sa petite camionnette blanche, elle prend des chemins parfois détournés pour mener ses filatures. 

 

Son bureau se situe au pied du Mont Kgale. Sa secrétaire aime lui servir sa tasse de thé rouge. 

 

Heureuse Mma Ramotswe, oui mais elle cache ses peines : le mauvais mariage avec un musicien qui la battait. Un beau jour, il a disparu sans savoir que sa femme attendait famille. Malheureusement, la petite fille de Précious n’a vécu que peu de temps sur cette terre africaine.

 

Son père aurai aimé qu’elle ouvre un magasin avec l’argent de la vente du bétail mais il a juste eu le temps de comprendre que sa fille allait devenir détective avant de mourir. Pas eu le temps d’exprimer son avis sur la question.

 

Sa première enquête la mène à découvrir une usurpation d’identité. Et d’autres suivent, importantes ou pas, le tout est de pouvoir rentrer dans ses frais et en vivre, pas évident parfois.

 

Diantre, Mma Ramotswe ne baisse jamais les bras. Et puis, son voisin  le garagiste Mr Matekoni est si gentil, de bon conseil. D’ailleurs, oui elle a accepté de l’épouser…

 

Fin du premier volume.

 

 

J’aime toute les séries d’Alexander Mc Call Smith : aussi bien les Chronique d’Edimbourg que le Club des Philosophes amateurs  (plus sérieux) donc il était évident que je débute la série des Mma Ramotswe. J’ai savouré…

 

 

 

 

Posté par winniethepooh à 09:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

07 avril 2014

L'assassin habite au 21 de S.A. Steeman

assassin

 

Il ne fait pas bon de parcourir les rues de Londres lorsque le brouillard noie le décor.. Un certain Monsieur Smith sévit et assassine de braves gens juste par esprit de lucre. 

Le superintendant Strickland est chargé de retrouver ce meurtrier car tout Londres est en émoi. ILn'est pas de bon ton de porter le nom de Monsieur Smith. 

Un jour la chance lui sourit, un certain March  a vu Monsieur Smith rentrer chez lui : 21 Russel Square. Malheureusement, cette adresse est celle d'une pension de famille. Il ne suffit plus qu'à trouver qui est le pensionnaire qui se cache sous l'indentité de Monsieur Smith.

Est-ce le major ? ou alors le docteur ou encore ....?  Je n'en dirai pas plus.

Cet excellent roman a été écrit en 1939 par Stanislas Andre Steeman qui n'est autre que le père d'un  de nos grands humoristes Stéphane Steeman.

Né à Liège comme Simenon, il va d'abord de se consacrer au dessin. 

Ensuite adolecscent il se met à l'écriture dont des contes ainsi que des nouvelles.

Devenu journaliste dans le journal la Nation il va s'associer avec un confrère pour écrire un pastiche du roman policier : "le mystère du zoo d'Anvers".

Ils écrivent ensemble quatre romans ensuite Steeman continue seul et connait son premier succès en 1931 avec "six hommes morts" et le succès en 1939 avec "l'assassin habite au 21". Petit détail, ce dernie roman fut écrit au numéro 21 square de Val de Sambre à Ixelles, domicile de l'écrivain.

En 1942, Georges Henri Clouzot  réalise un film avec les acteurs Pierre Fresnay et Noel Roquevert entre autres.

Pourquoi ce roman ? Tout simplement un souvenir de jeunesse qui reste gravé. Je l'ai dévoré pour la première fois dans la salle à manger des mes grands-parents à Ensival. Un souvenir indélébile.

Steeman n'est pas comparable à Simenon. Pas d'analyse de la société. Le roman mystère et policier à l'état pur . Un auteur qui se lit et se relit avec plaisir à chaque fois.

 

95031559

 

 

 

Posté par winniethepooh à 22:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Intrigue à Giverny d'Adrien Goetz

41n4cszYIGL             

 

 

 Pénélope  n’aime pas vraiment les mondanités, de plus se rendre au Musée de Marmottan sans Wandrille qui se la coule douce à Monaco sous prétexte qu’il est devenu directeur de l’éditorial Jardins Jardins, ce n’est pas vraiment sa tasse de thé mais bon elle veut absolument voir les Monet alors vaille que vaille.

Antonin Dechaume, directeur du Musée, l’accueille, lui présente sa femme Paprika et commente son Musée, son expo. Pénélope s’amuse à cueillir des bribes de conversation de ci delà et est attirée par deux personnes : une américaine et une bonne soeur . Apparemment, elles ont l’air de s’y connaitre en Monet 

 

Dechaume ayant une place libre lors de son souper au Musée, invite Pénélope. Elle se retrouve assise à côté de la soeur. Soudain le Musée est plongé dans le noir et dès que la lumière fuse, plus de soeur, plus de belle américaine. Les femmes ont disparu. 

 

A Monaco, deux jours plus tard, Wandrille sirote son café tout en lisant le journal. Il découvre qu’un assassinat a été commis dans le cercle qu’il fréquente. Découverte du corps de Carolyne Square dans ce merveilleux  hôtel à Paris, édifié par Garnier là où se réunit son Cercle. Carolyne Square n’est autre que l’américaine qui a disparu lors de la petite fête à Marmottan. 

 

La veille de l’exposition,  une effraction a été commise dans la maison de Monet à Giverny. Son direction Kinto Fujiwara est réveillé durant la nuit. Ce personnage est originaire de Kitagawa, là où les japonais ont construit à l’identique la Maison de Giverny, tandis que la France laissait la sienne à l’abandon. 

Bon bref, ll entend un bruit, se lève et n’a le temps que de voir une silhouette svelte  s’enfuir. 

 

Voilà tous les éléments sont en place pour que Pénélope parte sur la piste d’un nouveau mystère d’autant que Wandrille va apercevoir la chère soeur à Monaco…

 

 

Inutile de le nier, oui j’adore les aventures de Pénélope. Dès que j'ai su qu'une nouvelle aventure allait arriver en librairie, j'ai relu avec un plaisir évident les anciennes intrigues. 

Etant amoureuse de ce qu'on appelle l'Histoire depuis ma tendre enfance, je goûte un plaisir particulier à lire Adrien Goetz qui est un maitre dans cette matière ainsi que de celle de l'Art.Grâce à lui mon intellectualisme  culturel monte en flèche (c'est de l'humour bien sur)

 

On ne s’ennuie jamais avec les romans d’Adrien Goetz, et son humour est tout simplement délicieux. Imaginer Monet comme espion, il n’y avait que lui pour l’inventer. Et ensuite il y a Pénélope à qui on ne peut que succomber.  

 

On attend la suite des intrigues avec impatience….

 

Posté par winniethepooh à 10:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :