23 avril 2012

Une patience d'ange Elizabeth George

ANGE

Comment résister au tandem Linley; l'aristocrate et Havers, la fonçeuse qui n'en fait quà sa tête ?

Mais dans cette enquête, Havers est sur la touche pour Linley. Il n'arrive pas à comprendre son insubordinnation.

Deux cadavres découverts dans la lande anglaise près d'un site historique. La femme a été tuée par un coup à la tête, le jeune homme d'un coup de couteau, visage brûlé.

Linley est appelé par un collègue pensionné à suivre l'enquête car la jeune fille assassinée est la propre fille de cet ancien agent.

Havers est sensée fouiller dans les fichiers de cet ancien agent mais n'en faisant qu'à sa tête, elle enquête à Londres et trouvera la vérité car ne plus travailler avec Linley pas question. Ouf!!

 

Posté par winniethepooh à 05:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


09 avril 2012

Le mystère du sarcophage Elizabeth Peeters

Dans la famille Emerson-Paebody, il y a la mère Amélia, le père Radcliffe, le fils Ramsès et la chatte Bastet.Le point commun, archéologues sur les fouilles d'Egypte non pas de nos jours mais au siècle où tout était encore possible.

saexo

C'est décidé pour leur prochaine expédition, les parents Emerson partent en compagnie de leur fils Ramsès et naturellement de la chatte qui ne quitte jamais le gamin.

Radcliffe promet à Amélia des fouilles dans une pyramide, ce qui la met aux anges. Ce sera sur le site de Dachour

saxeo2

pyramide_noire

Les voilà, tous en partance pour l'Egypte accompagnés de leur valet car petit problème Ramsés est un enfant assez aventurier, il disparait sans prévenir, donc il faut le surveiller.

Au Caire, Radcliffe doit rencontrer les autres archéologues. Sa mission est refusée car déjà prise par un autre archéologue Morgan, un français. La famille devra se contenter de Mazghouna. Ce n'était pas tout à fait le rêve d'Amélia, en fait de pyramide, ce sont des ruines surtout.

pyramides_mazghouna

Avant leur départ vers Mazgounah, Amélia se rend chez un antiquaire car son frère Walter rafolle des papyrus. Quand elle entre dans la boutique, elle aperçoit le marchand  en grande discussion avec un sinistre personnage qui s'enfuit dès qu'il la voit.

Abd-el-Atti le marchand lui prétend n'avoir aucun papyrus mais Ramsès qui fouine partout a découvert dans l'arrière boutique un morceau de papyrus qui provient apparemment d'un manuscrit. Abd-el-Atti a l'air contrarié mais le vend quand même. Il met en garde Amélia et lui donne rendez-vous à minuit après le dernier appel à la prière.

Amélia se rend au rendez-vous accompagné de son mari qui la suit avec réticence. Le corps de l'antiquaire pend à une corde. Apparemment un crime....

Quelle bouffée d'oxygène que de découvrir cette série. Loin des clichés virtuels du notre siècle, on retourne dans le passé sur les pas des archéologues qui fouillaient les pyramides.

La famille Emerson est très attachante et n'a surtout peur de rien. De plus, nous voguons à travers l'histoire des pharaons, ce qui n'est pas négligeable.  Un deuxième tome est déjà dans ma PAL

Posté par winniethepooh à 17:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

13 mars 2012

Intrigue à Venise Adrien Goetz

venise

Pénélope, la bien nommée conservatrice du château de Versailles, est conviée à passé une semaine à Venise pour assister à un colloque sur les gondoles. Sujet combien oh passionnant!

Elle décide d'aller admirer la statue du Verrochio : le Colleone, grâce à cette magnigique statue, elle avait réussi le concoours de conservatrice.

Au pied de la statue, une tête de chat noir avec une tache blanche baignant dans du sang A ses côtés un petit carton.

Sur ce, un écrivain, Achille Novéant, adorant Venise est retrouvé défenestré à la Villa Médicis.

Wandrille, l'amoureux de Pénélope, journaliste de son état, s'intéresse également au Colleone mais plus poussiéreux : une copie à l'ecole des Beaux Arts de Paris. Cet intérêt est dû à la rédaction  future d'un article sur l'écrivain Jacquelin de Craonne, chantre de Venise.

Ils se rendent à la chapelle de l'ecole des Beaux Arts, musée des copies, inconnu du public. Et aux pieds des jambes du cheval, on le donne en mille : une tête de chat noir avec une tache blanche accompagnée d'un petit carton.

 

 

colleoni_statue_venise

Troisième Opus des aventures de Pénélope et Wandrille. De la tapisserie de Bailleux, nous sommes passé au faste de Versailles pour débarquer sur la place Saint Marc dans cette suite épique.

Pour ce troisième volet, mon plaisir a été encore plus grand : on y parle littérature et peinture le tout mélangé à l'histoire de cette ville qui fait rêver.

On découvre, un cercle d' écrivains amoureux de Venise, Romain Gary, un tableau mystérieux de Rembrandt, des palais vénitiens, un certain Carlo, une petite adultère, des chats, un jeune écrivain mais surtout Venise.

Par contre, j'avais oublié à quel point Pénélope est parfois un peu agaçante.

Posté par winniethepooh à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 janvier 2012

Ce que savait le chat Martha Grimes

lechat

Un couverture ainsi qu'un titre qui me plaisaient, les mots bibliothécaire et Londres. Choisi par hasard...mais parfois ce sont les livres qui nous choisissent.

Le cadavre d'une jeune femme est découverte près du pub Black Cat. Vêtue de vêtements très couteux ainsi que de sandales d'une très grande valeur. Jury est chargé de l'enquête.

Très vite, il apparait que la jeune femme menait une double vie : bibliothécaire de métier et escort girl à ses heures perdues.

D'autres assassinats d'escort girl vont avoir lieu.

 

Jury va faire appel à son ami Melrose Plant.

Durant l'enquête, on croise, trois chats noirs, des sandales de luxe, un chien génial, la campagne anglaise, un chien abandonné, un drôle de sbire, une femme qui collectionne les sandales, de l'humour ainsi qu'une certaine légèreté ...

Le résultat en est que je me suis précipitée en librairie pour en parcourir d'autres.

Posté par winniethepooh à 05:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

09 janvier 2012

J'avais commencé

malt1

ce très bon livre mais ayant été toujours impressionnable par les psychopathes, n'ayant plus envie de regarder dans toutes les pièces avant de fermer la lumière.

j'ai opté pour

malt

Pour Gemma James, Hazel Cavendish était une amie sans mystère. Mais que sait-on vraiment de ses amis ? Le week-end s’annonçait paisible : un stage culinaire sous l’égide d’un grand chef, dans une confortable hôtellerie des Highlands à Innesfree, en compagnie d’Hazel. Paisible ? Pas vraiment. Car dès les premières heures de leur séjour, la présence d’Hazel semble susciter – de la part des gens du pays – une réaction de méfiance, voire d’hostilité… Et quelle place a bien pu occuper jadis, dans la vie d’Hazel, leur hôte, le trop charmant Donald Brodie ?
La vérité ne tarde pas à se manifester.
Issus de deux familles ennemies mais également célèbres dans le monde de la distillation, Donald et Hazel, que tout portait l’un vers l’autre, ont dû renoncer à leur amour.
Mais les cendres de leur passion sont-elles vraiment bien éteintes ? Brusquement, la « machine infernale » se met en route.
Donald est assassiné. Hazel, son héritière désignée, devient la principale suspecte.
Une suspecte vraiment trop parfaite aux yeux de Gemma James qui, pour explorer vraiment « l’empire du malt », devra faire appel au plus vite à son compagnon le plus sûr, l’inspecteur Kincaid, l’étoile montante du Yard (résumé sur le site livre de poche)

Policier très reposant. Crime oui mais à la façon Agatha Christie. La fabrication du whisky écossais n'aura plus de secret pour vos papilles et vous y croiserez des hommes en kilt. J'avais découvert le coupable avec plaisir.

Bon bref, je vais tous les lire, le prochain attend déjà dans ma PAL

Posté par winniethepooh à 05:51 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


02 janvier 2012

La morte entre autres

la

1949, Bertie Gunther est devenu gérant de l'ancien hotel de son beau-père. Le seul hic, la localisation : Dachau. Les clients ne se précipitent pas. Il est seul car sa femme est hopitalisée à Munich ayant contracté une pneumonie et restant dans un état dépressif.

Il est étonné quand un américain débarque à l'hotel. Celui-ci est accompagné d'un prisonnier. L'américain vient déterrer une caisse que le beau-père de Bernie avait enterré durant la guerre, dans le jardin. Beau-père nazi notoire. Trésor de guerre donc, puisque les alliés ont tous les droits.

Bizarrement, l'homme prérend qu'il a déjà vu Bernie mais ce dernier ne le connait pas du tout.

Peu après, Bernie décide de rejoindre Munich afin d'être proche de sa femme et recommencer sa vie de détective privé.

Très vite, Bernie est chargé de deux petites enquêtes qu'il boucle très vite. La santé de sa femme se dététiore peu à peu, décède et étonnement elle était enregistrée comme non mariée à l'hopital.

 

Une femme lui demande de retrouver son mari, un ancien SS Friedrich Warzock, un être ignoble ayant eu charge d'un camp de concentration. Elle veut savoir s'il est encore vivant car elle désire se remarier.

Et le piége se referme sur Bernie ....

Après de la trilogie berlinoise, ce nouveau roman en est la suite logique.

Nous découvrons un monde d'après guerre où les alliés se partagent le pays. Les américains pratiquent un mépris envers les allemands. La chasse au sorcière des SS se poursuit de jour en jour.

Mais, car tout n'est pas rose, les américains préservent la vie de SS même assassins si ceux-ci ont une quelconque importance à leur apporter en tant que scientifique par exemple. 

On croise également entre les pages, la silhouette inquiétante de Eichman.

 

 

 

 

 

Posté par winniethepooh à 06:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

12 décembre 2011

Paraître à mort Philippe Bouin

 

bouin

Gabriel Rampart est appelé au secours par son ancien grand amour Angélique. On a retrouvé le cadavre d'une femme devant sa villa du Touquet et le juge la harcèle.

C'est avec appréhension qu'Amédée, le parrain de Gabriel apprend la nouvelle. Cette femme a déjà fait assez de mal à son filleul dans leur jeunesse. Les deux tourtereaux devaient vivre ensemble à Paris après le bac mais un fils de gendarme n'épouse pas une demoiselle de bonne famille. Le père de ladite demoiselle le mit proprement dehors avec menaces à l'appui et lui déclarant que sa fille allait épouser un homme de sa condition. On ne mélange pas les torchons et les serviettes.

C'est en homme célèbre que Gabriel revient au Touquet.  Devenu journaliste, il anime une émission. Il a même été prisonnier en Irak lors de l'un de ses reportages.

Il sait que le mari d'Angélique a été retrouvé mort, dans un accident survenu sur son bateau, en 1981. A t-elle changé, la petite fille riche. ?

Gabriel va être entrainé dans une enquête qui va le mener tant à Boulogne, qu'à Lille et à Bruxelles.

"A contrario, Bruxelles lui retourna le ventre! Qu'était-il arrive à cette ville splendide ? Où se cachait le vandale qui l'avait défigurée ? Aux abors de la gare du Midi, hall d'accueil de l'Europe, les trottoirs s'enfonçaient, les nids-de-poule ne se comptaient plus. De partout la chaussée s'émièttait, les façades se noircissaient, des maisons s'écroulaient, les déchets s'accumulaient.

En remontant l'avenue de Stalingrad, il vit que la situation n'était pas meilleure. Gabriel en éprouve du chagrin : "Cette ville à une âme, enragea -t-il et des gens magnifiques, Bruxelles doit retrouver sa splendur. Qui doit-on secouer pour qu'on la lui redonne.

Victor Horta, victime du saccage, devait en pleurer dans son linceul."

Cinquième roman de Philippe Bouin à mon actif, auteur policier que j'adore.

Impossible de décrocher à force de virevolter dans tous les sens pour découvrir la vérité car comme à son habitude ce sont les dernières pages qui dévoileront ce que vous n'aviez même pas imaginé.  Sans oublier l'humour qui accompagne le récit.

Vous l'aurez compris, je suis accro aux livres de Philippe Bouin.

 

Posté par winniethepooh à 05:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 décembre 2011

Requins d'eau douce Heinrich Steinfest

requin

Sur ce dont on ne peut parler, il faut garder le silence. 

Wittgenstein

Lukastik est un homme assez étrange : il laisse ses mégots de cigarettes se consumer, ne jamais les écraser, il cueille les fruits avec la main gauche.  Il ne manque jamais de dîner chaque jour avec ses parents et sa soeur : il se contente de la soupe. D'ailleurs, il vit chez ses parents. Le reste du repas, il le prend dans une brasserie. Il possède une Ford Mustang couleur dorée mais surtout il consulte régulièrement le Tractatus de son philosophe préféré  Wittgenstein.

C'est à cet homme qu'est confié l'enquête concernant un corps découvert dans une piscine située sur le toit d'un immeuble viennois. Quoi de plus banal...Mais quand on constate que le corps a été à moitié dévoré par un requin, il y a une énigme qui se pose.

Deuxième roman édité en de cet auteur. Tout simplement génial : l'association de l'humour et de la philosophie m'a happée.

Par contre, le secret de Lukastif est moins avouable...

 

Posté par winniethepooh à 05:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

20 novembre 2011

L'homme de Lewis Peter May

genere-miniature

Fin quitte la police. Le divorce avec Mona est jugé. Plus rien ne le retient à Edimbourg. Il ne supporte pas de ne pas connaître le responsable de la mort de son fils.

Il n'a qu'une solution : fuir sur l'île et recommencer, essayer de recommencer à vivre. il s'installe dans une tente au milieu des ruines de la maison de ses parents.

Un cadavre momifié dans la tourbe a été découvert. Le tatouage d'Elvis prouve que la mort ne date pas de centaines d'années. Le jeune homme a été assassiné à coups de couteau et égorgé. Gunn l'inspecteur de l'île vient avertir Fin d'un problème. Selon l'Adn récupéré sur le cadavre, celui-ci serait originaire de la même famille que Marsaili. Le principal coupable serait donc le grand-père , Tormod, du fils de Fin qu'il vient à peine de découvrir.

Tormod ne se doute de rien. Il est atteint de démence sénile, bref de la maladie d'Alzheimer.

L'inspecteur extérieur à l'île n'arrive que dans une semaine, Gunn charge donc fin de trouver la vérité d'ici là. De comprendre qui est Tormod. Tormod qui en réalité n'existe pas car il est mort en 1958.

Fin va démêler les fils du passé de Tormod. il s'embarque pour Eriskay.. Le passé d'un pays n'est pas toujours agréable à découvrir.

 

Eriskay5

Eriskay1

eriskay2

photos prises sur le net.

La suite de l'ile des chasseurs aux oiseaux est de la même veine.  Il s'y rajoute une certaine émotion sous les traits de Tormod qui vit dans son passé mais qui ne retient plus son présent.

Peter May nous fait découvrir ce que l'Eglise catholique a perpétré; Les orphelins ou enfants placés dans des institutions en étaient retirés. Embarqués sur des bateaux, ils s'en allaient vers les îles, débarqués sur la terre ferme, ils portaient un carton autour du cou sur lequel était inscrit le nom de la personne qui devait les prendre en charge. Tout leur passé était ainsi effacé.

Ce qui est étrange, est le choix de ma lecture suivante. J'ai commencé

diane

La maman de Diane Keaton fut également atteinte de maladie d'Alzheimer. Nos lectures sont parfois reliées l'une à l'autre par un fil invisible.

Posté par winniethepooh à 05:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

17 novembre 2011

L'île des chasseurs d'oiseaux Peter May

ch

 Fin Macleod accablé par la perte de son fils, est sommé par son chef de reprendre du service. Un meurtre a été commis sur l'île de Lewis dans le nord de l'Ecosse. Meurtre qui ressemble étrangement à celui qui s'est perpétré à Edimburg et sur lequel fin enquêtait. Fin fait ses bagages tout en sachant que son couple avec Mona est brisé. Sans leur fils, rien ne les relie plus.

Il part donc pour l'île de son enfance. ïle battue par les vents et la pluie où les autochtones se chauffent à la tourbe, où les congrégations religieuses ont encore une très forte influence. Il a quitté cette île il y a dix huit ans en se jurant de ne plus y revenir et pourtant il acceptte la mission.

Le corps retrouvé pendu et éviscéré est celui d'un ennemi de son enfance, une brute notoire qui ne pensait qu'à taper où à se moquer. Lui et son frère formait la bande de voyous de l'île.

3

Sitôt les pieds posés sur le sol de cette île, tous les souvenirs refluent. Ayant perdu très jeune ses parents, il a été élevé par une tante pas vraiment maternelle. Son meilleur ami Artair était son voisin. Ce dernier est marié à la femme que Fin a toujours aimée depuis le premier jour d'école Marsaili.

"C'était un paysage maussade, mais qu'un simple rayon  de soleil pouvait transfigurer. Fin connaissait bien la route. Il l'avait empruntée en toute saison et n'avait jamais cessé d'être émerveillé de voir à quel point ces hectares ininterrompus de tourbe pouvaient changer au fil des mois,  voire en une minute"

Il ne peut surtout pas oublier l'expédition vers l'île aux Oiseaux, An Sgeir. Une tradition séculaire envoie chaque année les hommes de l'île sur ce piton rocheux afin d'y massacrer des milliers de bébés fous de Bassan, les gugas dont les autochtones raffolent car parait-il la chair est succulente.

"Ils tuent deux mille oiseaux par an, vous savez. Ils les massacrent. Ils escaladent les falaises et étranglent ces pauvres bêtes, tandis que les adultes volent frénétiquement au-dessus d'eux, pleurant leur progéniture morte. C'est brutal, inhumain.  Peut-être s'agit-il là d'une tradition, mais elle n'a plus sa place dans un pays civilisé au XXième siècle"

Dix huit auparavant, Fin faisait partie de cette expédition, Artair également ainsi que Monsieur MacIness père de ce dernier. Monsieur MacIness y perdit la vie mais les souvenirs de Fin sont très flous sur ce qui s'est réellement déroulé.

Fin retrouve Artair. Celui-ci prend plaisir à annoncer à Fin que le jeune homme qui vit avec lui et sa femme est le propre fils de Fin et non le sien.

 

 

Sula_Sgeir___geograph_org_uk___1242208

 Excellent roman du genre. La psychologie des personnages et  la description des paysages transmet la rudesse de vie sur l'île. On touche à la vérité, on la touche seulement car elle est bien plus terrible qu'on ne l'imagine.

Posté par winniethepooh à 09:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :