14 juin 2011

trevarez5

Trois livres en cours dont le Journal des cinq saisons, Mille soleils en Toscane et Pourquoi les oiseaux chantent. Pourtant, j'ai replongé dans les aventures de Mary Lester.

A la fin de sa conférence dont le thème est le château de Trévarez,François Toullec ne peut s'empêcher de se moquer du garde du domaine Robert Trévuz. Ancien d'Indochine, invalide de guerre, il est le descendant des gardes du temps où le château appartenait au marquis.

Robert Trevuz est le dernier à voir Toullec vivant. Il le regarde s'éloigner dans l'allée des rhodendrons pour ensuite le retrouver assassiné, lors de sa ronde,  dans la grande fontaine Saint Hubert. Il ne s'en plaindra pas....

Mary est chargée par son chef à la demande de hautes instances de démêler cet étrange meurtre.

D'autant que le château va être honoré de la présence de nombreux écrivains.

il ne s'agirait pas qu'un nouvel assassinat s'y déroule.

 

Bon, je me plonge dans une autre de ses aventures.

trevarez

trevarez3

 Photos prises sur le net.

Posté par winniethepooh à 05:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


22 mai 2011

L'armée Furieuse de Fred Vargas

genere_miniature

Tout débute par le petit vieux qui a assassiné sa femme en l'étouffant avec de la mie de pain.

Il y a la découverte d'un pigeon a qui on a attaché les pattes.

Une petite vieille qui veut absolument l'aide d'Adamsberg. Sa fille Lina a vu l'armée Furieuse. Signe de morts prochaines. Sceptique Adamsberg.

La mort d'un grand financier. Brûlé dans sa voiture. Les soupçons portent sur Momo mèches courtes, l'incendiaire.

Quand Danglard raconte à son chef la véritable histoire de l'armée Furieuse, Adamsberg laisse la curiosité le titiller. Il se rend à Ordebec, dans le Calvados.

Le premier meurtre a déjà eu lieu.

Je l'attendais avec impatience ce nouveau Fred Vargas. Un peu déçue par le précédent, déception atténuée par les dernières aventures d'Adamsberg.

Comment rester insensible à la poésie distillée par Fred Vargas ? Un policier qui veut sauver un pigeon, comment résister ?

Saviez-vous que les vaches restent immobiles dans le paysage normand ?

Voir l'avis de Cath, qui partage mon engouement

Posté par winniethepooh à 21:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

23 avril 2011

Le gentleman florentin de Magdalen Nabb

51RLAJyfVYL__SL500_AA300_Noêl approche. Le jeune carabinieri  Bacci reçoit un appel. On demande son supérieur Guarnaccia. Un corps a été retrouvé Via Maggio : un anglais.

Guarnaccia étant très malade, Bacci va devoir participer à l'enquête. Parlant anglais, il est apte à servir d'interprète aux deux inspecteurs de Scotland Yard.

Petit à petit, on découvre que l'anglais très innocent d'apparence, pratiquait le commerce d'art volé.

J'aime l'Italie, c'est donc avec délice que j'ai découvert le premier tome de cette série. De plus, quel plaisir de parcourir les rues de Florence et de rêver....

Posté par winniethepooh à 05:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

12 avril 2011

Polars made in Suède : La terre peut bien se fissurer de Kjell Eriksson et les enfant de cendres de Kristina Ohlsson

 

C'est par "le cercueil de pierre" que j'avais débuté les aventures policières de Ann Lindell.

La terre peut bien se fissurer est en fait le premier de la série, celui qui indique la place de chaque personnage.

51FWGI8nPML__SL500_AA300_

Torve ancien alcoolique et drogué veut repartir à zéro. L'argent qu'il possède provient d'un hold up. Il veut recommencer la vie avec Eva et pouvoir obtenir la garde de leur fils Chris.

L'homme se réfugie à la campagne, au bord d'un lac, son plus proche voisin étant un vieil homme Landmark.

Comment oublier les humiliations ? les refus ? Torve décide donc de se venger.En peu de temps, un couple et une infirmière sont tués de sang froid.

Ann Lindell est chargée de l'enquête. Le seul indice : une volvo rouge et le son K que l'une des victimes prononce.

Un roman policier qui décortique notre société à travers le personnage de Torve qui de toute façon a perdu d'avance. Seule la violence lui permettra d'exister, de se faire entendre lui qui pourtant enfant aimait regarder les insectes et rêver.

 

"Toute cette violence. Comme si les maladies ordinaires et les souffrances humaines ne suffisaient pas. Elle avait entendu à la radio qu'il n'y avait pas plus de violence maintenent que jadis, que les médias s'y intéressaient seulement d'une autre façon. Elle qui était au centre de ce genre d'événements ne pensait pas que ce soit vrai. Elle avait souvent envie de prendre la fuite sous le coup de la peur, mais jamais quand elle était en service. Cela la prenait quand elle était chez elle, assise sur son canapé, dans son appartement  faiblement éclairé, seul un verre de vin à la main"

 

9782749913902

 Premier roman et obtention du meilleur polar suédois de l'année pour Kristina Ohlsonn.

A nouveau une enquêtrice Frederika Bergamn, une universitaire non formée sur le terrain mais venant du civil.

Lors d'un voyage en train, une petite fille disparait. Sa mère descendue sur le quai de la gare lors d'un'arrêt, n'a pas le temps d'y remonter. Lorsque le train s'arrête à la gare suivante, sa petite fille n'est plus dans le compartiment. Il ne reste plus que ses sandales.

Frederika espère comme le reste de l'équipe que la fillette va être rapidement retrouvée. Les premiers soupçons se dirigent d'abord sur le père être violent qui battait sa femme mais dont elle est séparée.

La mère reçoit peu de temps après un colis dans lequel elle découvre les vêtements de la fillette et ses cheveux.

Le corps sera déposé devant un hopital dans le nord de la Suède. Sur son front, il est inscrit "non désirée".

 Une équipe de police pour laquelle on se prend d'affection. Une enquête qui mérite d'avoir le coeur bien accroché. Et l'on espère lire la suite des aventures de Frederika ainsi que de tous les autres.

 

Posté par winniethepooh à 13:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

03 avril 2011

Le gendarme scalpé

Le_gendarme_scalpe_de_Thierry_Bourcy_folio_policier___galerie_principal

Célestin Louis et Germain Béraud sont sur le front Picard quand on les charge de retrouver l'assassin d'un gendarme. Celui-ci a été découvert par l'Abbé Valois dans bas-fond d'une Eglise. Détail étonnant, il a été scalpé.

L'enquête se dirige donc vers le camp des Sammies car ceux-ci sont arrivés pour aider les européens dans cette guerre qui s'éternise.

Célestin et Germain vont être mêlés à la recherche d'un trésor qui découle d'un hold up. Ils vont parcourir des kilomètres. Plusieurs cadavres joncheront leur route mais tenaces, ils découvriront la vérité.

En terminant ce tome des aventures de Célestin Louis, je n'ai qu'un souhait, que ses enquêtes continuent car l'histoire se termine sur la fin de la guerre. L'avenir nous le dira.

Posté par winniethepooh à 05:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


27 mars 2011

Toutes les couleurs des ténèbres de Peter Robinson

robinson

Banks coulant des jours heureux de vacances en compagnie de Sofia ne s'imagine pas que sa chef Gervaise va faire appel à ses services. Un homme a été retrouvé pendu dans un bois. Il travaillait dans un théâtre. Son amant est retrouvé mort également: battu, défiguré, une vrai boucherie.

Banks revient suite à l'appel. Annie son ex petit amie et collègue s'en réjouit. Elle l'arrache de cette manière aux bras de cette Sophie.

Banks aurait mieux fait de refuser. Il va s'aventurer sur des chemins boueux.

Excellente série policière parfumée d'une douceur anglaise.

Comment ne pas succomber au charme d'un officier de police qui s'assied sur le muret de sa ferme pour admirer le paysage ?

Posté par winniethepooh à 05:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

21 mars 2011

L'enfant allemand de Camilla Lâckberg

9782742794676

Patrick étant en congé de paternité, Erica pense enfin pouvoir se consacrer à l'écriture de son dernier livre. Mais elle ne peut s'empêcher d'être troublée par les carnets bleus que sa mère avait cachés dans une malle au grenier. Et puis, il y a cette brassière et une croix gammée. Elle aimerait tant enfin découvrir la vrai personnalité de sa mère.

Peu avant, il s'est produit un meurtre dans leur petite ville. Deux gamins pensant faire un mauvais coup, ont découvert dans une villa le corps d'un homme : Erik Volker. Historien de la seconde guerre mondiale. Son frère Alexne comprend pas du tout ce crime, lui l'homme qui poursuit les nazis même plus de soixantes ans  après la fin de la guerre.

Erica va être mêlée à l'enquête que Patrick mène un petit peu en douce au début car Erik était un ami de sa mère durant l'enfance et l'adolescence. Le petit groupe se composait de Elsy sa mère, Britta, Frans et Erik. Ils étaient sans cesse ensemble. Le père d'Elsy, suivant un accord, pouvait pêcher vers la Norvège même si occupée par les allemands. Alex l'accompagnait souvent et lors d'un voyage, le jeune homme est arrête et emprisonné.

Peu après, le père D'Elsy découvre dans son bateau, un clandestin. Il s'appelle Hans, résistant Norvégien.

Erica aimerait comprendre, elle rencontre Britta qui malheureusement est atteinte de la maladie d'Alzeihmer. Quand, elle décide de la revoir une seconde fois, elle découvre que Britta est décédée, étouffée par un oreiller. Son mari Hermann déclare que c'est lui qui l'a tuée.

Quel bonheur de retrouver Erica. De tome en tome, les enquêtes de Camilla Lâckberg sont de plus en plus captivantes. On se doute très vite qui est l'enfant allemand mais cela ne gâche aucunement le plaisir de tourner les pages les unes après les autres.

Dans ce roman, on retrouve le fascisme, le nazisme, le début d'un amour, la difficulté des familles recomposées, des enfants, une naissance, des cours de salsa....

A quand le prochain tome ?

Posté par winniethepooh à 09:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

12 février 2011

L'homme de Kaboul de Cédric Bannel

Je tiens d'abord à remercier Violette de Canablog ainsi que les Editions Laffont d'avoir été choisie pour lire les épreuves du roman qui ne sortira que le 03 mars en librairie.

61002301

A des milliers de kilomètres, Nick à Berne et Oussamad à Kaboul vont être confrontés à une aventure qui va ne leur laisser aucun répit.

Oussama est prévénu qu'un homme s'est suicidé. Il s'agit de Wali Wadi, un trafiquant notoire de Kaboul, communiste de surcroit. Dès le début, Oussama ne croit pas au suicide, Wali Wadi a été assassiné mais il doit le prouver. Très vite, il constate qu'on ne voit pas d'un très bon oeil, l'enquête qu'il veut mener. Lorsqu'un de ses coéquipiers est assassiné lors d'un attentat, il comprend qu'on préférérait qu'il soit plus mort que vif.

Nick, travaille à Berne pour l'Entité. Une sorte d'association qui se cache sous de faux noms derrière laquelle se terre une terrible organisation qui surveille le monde. Un banquier de  Willard Consulting est en fuite au grand dam de tous.

Nick et son coéquipier Werner sont prévenus par une taupe que l'homme se cache dans un immeuble désaffecté dans lequel vivent des drogués. Werner propose de s'y rendre même si c'est interdit. L'équipe de force K va investir les lieux mais Werner veut absolument y aller.

Tout va mal tourner. Werner est tué par un de K sans sommation. La banquier est en fuite. Nick récupère juste un cd qui se nomme Mandrake et sur lequel sont inscrits un nombre d'iinitiales : le dossier Mandrake.

Nick et Oussama se dirigent sans le savoir vers le même but, aussi têtus l'un que l'autre au nom des équipiers qui ont été tués. Leurs chemins se rejoindront à Kaboul...

Le personnage central Oussama est très attachant. Il essaie de pratiquer son métier avec les moyens du bord, en restant intègre. Il est croyant. Sa femme Malalai est la seule et unique. Elle travaille à l'hopital etle féminisme coule dans ses veines, elle aimerait tant aider les femmes de son pays. Leurs enfants vivent en Occident. Oussama est respecté car il a combattu aux côtés de Massoud et c'est ce petit plus je pense qui me l'a fait tant aimer ainsi que sa tolérance.

"Oussama déplia son tapis au milieu du bureau et se livra à sa prière rituelle, invoquant la miséricorde d'Allah, sus le regard de ses adjoints.Gulbudin et Brabak n'étaient pas pieux pour des raisons différentes. Gulbudin, car au fond de lui il était un laîc convaincu qui regrettait le temps du gouvernement communiste. Babrak parce que, comme beaucoup de jeunes de sa génération, il préférait écouter de la musique occidentale, s'amuser avec ses amis et surfer sur Internet que prier un Dieu qui avait abandonné son pays depuis belle lurette. Oussama s'en accomodait, lui dont la foi était profonde.

Cédric Bannel nous transporte dès les premières pages dans une aventure policière très dense. Il ne laisse au lecteur aucun instant de répit.

A travers son roman nous suivons ses personnages dans un pays très complexe, tel est l'Afghanistan mais il reste objectif à tout moment. Tant au niveau des occidentaux que des Afghans, le bien et le mal se cotoient. Il ne prend parti pour aucun camp, il tente de nous faire comprendre cette complexité que nous occidentaux ne comprenons pas toujours avec nos idées de société conforme à ce que nous pensons être le meilleur.

Je terminerai en remerciant Cédric Bannel pour ce merveilleux roman mais surtout pour cette ouverture vers les portes de l'Afghanistan actuel.

Posté par winniethepooh à 06:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2011

Le cantique des innocents de Donna Leon

cantique_innocents_203x300

Son fils est son trésor. Il le serre fort, si fort avant de le poser dans son lit. Heureux, il s'endort dans les bras de sa femme sans savoir que les carabineris vont briser sa vie.

Brunetti est appelé durant la nuit. Un pédiatre a été agressé par les carabinieris après qu'il ait fracassé le nez de l'un d'entre eux. Brunetti se rend à l'hopital. Le chef des carabiniers lui avoue que le domicile du pédiatre a été pris d'assaut car un appel anonyme avait déclaré que l'enfant que le couple possédait n'était pas le leur mais un bébé déclaré illégalement. Un bébé acheté.

Donna Leon nous entraine sur les chemins sinueux de ces enfants achetés par désir de maternité impossible., dans les officines de pharmacie où l'on déclare de faux clients, sur les routes de la délation et de cette droite rigide qui s'érige parfois en Italie.

Quel plaisir de retrouver le commisaire Brunetti. Quand je parcours Venise à ses côtés, tout devient serein.

Posté par winniethepooh à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

21 janvier 2011

Le guet-apens de Piscatoris

9782253128441

Raoul Signoret, reporter au "petit provençal", n'a pu refuser d'accompagner son oncle chef de la sûreté à Marseille. Ils participent à une battue au sanglier non loin de la ville.

Durant la chasse,  deux coups de feu éclatent. Un chasseur aurait-il déniché le sanglier que Raoul a laissé filé sciemment ? Les chiens pistent la proie blessée. Les chasseurs sont stupéfaits de découvrir qu'à la place du sanglier c'est un homme qui a été assassiné, la figure percée par des plombs.  Il se nomme Gaston Cacherel, ce paysan de Saint Marcel.

Ayant une prédilection pour la période de fin 19ième et début 20ième, je suis au paradis car ce roman se situe en 1907. Nous suivons l'enquête de Raoul secondé par son oncle avec joie. Et pour ne rien gâter, les coins et recoins de Marseille ainsi que les environs nous sont dévoilés.

J'ai plongé immédiatement dans une seconde enquête...

Posté par winniethepooh à 05:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :