9782330031312 (1)

C'est la fin de l'été à Three Pines. Tout est bien en place. Clara va bientôt pouvoir exposer ses tableaux dans une galerie tandis que Peter se morfond de n'être plus le Peintre en vogue. Olivier tient son bistro et Gabri son compagnon s'occupe du gîte. Myrna accueille tout un chacun dans sa librairie et Ruth la poète est toujours aussi folle et désagréable, et sa cane Rose la suit partout. Bref la vie habituelle.

Le malheur rôde pourtant et seul Olivier en a la sensation au plus profond de ses pensées. Surtout, lorsque l'on découvre le corps d'un homme assassiné dans son bistro. 

Gamache est heureux de repartir enquêter dans ce village qu'il aime si fort. Comme toujours accompagné de son adjoint Beauvoir et de Lacoste, agent féminine de son équipe.

Olivier n'a pas la force d'avouer à Gamache qui connaissait cet homme allongé dans son bistro. Il ne peut avouer qu'il lui rendait visite, et ce depuis des années. Il n'ose parler de ce malheur qui menace le village.

Personne dans le village ne connait l'homme ni la cabane dans laquelle il vivait depuis des années au fond des bois.

Mais au fil de l'enquête, cet endroit va être découvert. Gamache est époustouflé par la richesse recelée dans cette cabane de bois : de véritables trésors dont de la vaisselle de Catherine II. Deux statues sculptées font partie du trésor. Statues dont Gamache admire la beauté mais qui laisse à chacun qui les regarde une impression de malaise. 

Et Olivier continue à se taire.....

Les romans policiers de Louise Penny, je les attends avec une impatience chaque année. 

J'ai commencé ce dernier avec bonheur mais sans cette flamme lecture que j'avais ressentie pour les autres et petit à petit tout s'est mis en place. Découverte d'une peintre canadienne  Emily Carr. L'art  a beaucoup d'importance dans les livres de Louise Penny et la poésie tout particulièrement.

Tableaux de Emily Carr

Breton_church_Emily_Carr_1906

carr7

L'enquête mène Gamache à se rendre à l'ïle de la Princesse Charlotte en Colombie Britannique. Sur cette île vivent les Haydas qui sont divisés en deux familles les aigles et les corbeaux. Emily Carr y a vécu et ses tableaux reproduisant les totems de cette civilisation datent de cette période. 

"Gamache ne répondit pas. Il en était incapable. Fasciné, il contemplait les grandsq mâts dans lesquels avait été sculptée la mythologie haida, ce mélange d'animaux et d'êtres surnaturels. Des épaulads, des requins, des loups, des ours, des aigles et des corbeaux semblaient le fixer. Autre chose aussi. Des êtres avec de longues langues et d'énormes yeux, et des dents. Des créatures inconnues hors de l'univers mythique, mais bien réelles ici. 

Gamache eut l'impression de se trouver à l'aube de la mémoire"

Emue oui  par l'évocation d'Emily Carr, émue par l'histoire de la civilisation Haida qui m'était complètement inconnue.Emue par l'évocation de l'amitié. Emue par la bonté de Gamache. Emue par ce personnage qui ne se concrétise qu'à travers les lignes mais que  je retrouve à chaque fois avec un réel bonheur comme on retrouve un ami. 

Plus qu'un an à attendre pour le suivant....ou découvrir la série...