9782714456878

Ils étaient cinq amis, inséparables. Tous portaient un prénom évoquant une couleur, tous non…Tsukuru n’en avait aucune. 

 

 contre Omi était bleu, Shirane blanche, Kurono noire et Akamatsu rouge. 

 

Le groupe se composait de trois garçons et deux filles.

 

Ils avaient décidé de s’occuper des jeunes défavorisés dans leur scolarité Toujours ensemble, parlant durant des heures jusqu’au jour où se profilât l’ombre de l’université.

 

Tsukuru ayant depuis toujours une adoration pour les gares, rejoignit une université à Tokyo et ses amis restèrent dans leur ville de naissance.

 

Au début, tout se déroulait comme avant jusqu’au jour où le reste du groupe décidât qu’il ne voulait plus voir Tsukuru. Il était exclu.

 

Le jeune homme, n’eut qu’une envie : mourir et ce durant des mois. Petit à petit, il reprit pied et …seize années ont passé.

 

Tsukuru avait toujours rêvé de construire des gares, c’est ce qu’il fait en dessinant les plans. 

 

Il rencontre Sara mais elle considère qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez Tsukuru et lui suggère de retrouver ses amis pour enfin comprendre le pourquoi de son exclusion dans le passé. 

 

 

Dans ce dernier roman, Murakami, mélange toujours le réel et l’imaginaire pour notre plus grand plaisir.

Roman qui ramène aux erreurs de l’adolescence qu’on aimerait voir autrement devenu adulte mais qu’on ne pourra jamais changer car le passé ne se transforme jamais. Et nous grandissons avec des blessures qui ne se referment parfois jamais. 

 

La mort y est beaucoup évoquée car c’est bien la fin du chemin pour nous tous.

 

Et cette dualité en chaque être, sommes nous différents de ce que nous prétendons montrer aux autres ?  C’est un thème également très prisé par Murakami. 

 

J’adore Murakami c’est indéniable…